Smith & Wesson – Alessandro Baricco

Titre : Smith & Wesson
Auteur : Alessandro Baricco
Littérature italienne
Titre original : Smith & Wesson
Traducteur : Lise Caillat
Editeur : Gallimard
Nombre de pages : 156
Date de parution :  17 mai 2018

Smith & Wesson est une courte pièce de théâtre qui se joue en 1902 près du site des Chutes du Niagara. Là, Wesson, dans une cabane de fortune est allongé sur son lit, en pleine cure de remise en place de ses organes. Alors que son père, en héros, sauvait les suicidaires de la noyade, Wesson se contente de repêcher les corps.

Smith, un météorologue, un escroc recherché dans plusieurs pays d’Europe vient le déranger. Il souhaite utiliser les souvenirs de Wesson afin de prédire le temps par une méthode statistique. 

Tom Smith et Jerry Wesson étaient faits pour se rencontrer. Deux personnages, deux prénoms et deux noms qui se répondent avec humour et fantaisie.

Rachel, une jeune journaliste en recherche de scoop pour lancer sa carrière, vient les surprendre. 

Elle veut faire la une de son journal avec un événement inattendu sur le site des Chutes du Niagara réputé pour ses suicides. Faire le grand saut dans les Chutes du Niagara, le jour du solstice d’été et en sortir vivante. Pour cela, elle a besoin du célèbre inventeur météorologue et de celui qui connaît parfaitement les lieux à force de repêcher les corps.

L’alliance des talents de trois êtres oisifs et désabusés qui se retrouvent dans un coin paumé « où une splendide cascade nous rappelle tous les jours que la misère est une invention humaine et la grandeur le cours naturel du monde. »

Alessandro Baricco a cet art de semer de l’imagination, de la folie et du talent en créant ses personnages. Il maîtrise l’art de la mise en scène et s’amuse sur tous les tableaux. Tom et Jerry, comédie et drame, les duos se répondent pour notre plus grand plaisir.

Quand j’aime un auteur, je suis curieuse de lire les différents genres qu’il propose. Romans, essais, pièces de théâtre. Et il ne faut pas oublier que le remarquable Novecento, pianiste est au départ une pièce de théâtre. Smith & Wesson n’en a pas l’intensité mais quel plaisir de lecture.

Publicités