3 fois dès l’aube – Aude Samama et Denis Lapière

Titre : Trois fois dès l’aube
Dessinateur et Peintre : Aude Samama
Texte : Denis Lapière
D’après le roman d’Alessandro Baricco
Editeur : Futuropolis
Nombre de pages : 104
Date de parution : 8 février 2018

Dans son roman (Trois fois dès l’aube), Alessandro Baricco met en scène trois rencontres nocturnes entre un homme et une femme dans un hôtel. Trois histoires puissantes qui se dénouent à l’aube. L’auteur maîtrise un style particulièrement évocateur, ses personnages se dévoilent au fil des heures.
Dans chaque histoire, les personnages sont différents mais pourraient être les mêmes à d’autres âges sur des trajectoires de vie différentes.

Ce qui peut paraître troublant dans le roman de l’auteur italien devient presque une évidence sous la palette d’Aude Samama. Des ressemblances dans les traits des personnages, dans leurs expressions taciturnes. Les couleurs chaudes, le flou des peintures à la gouache, l’émotion sur les visages traduisent parfaitement l’univers énigmatique, intimiste et sensuel de Alessandro Baricco.


Denis Lapière y appose l’essentiel du texte pour cerner intimement les personnages. Les hommes portent un lourd passé. Les femmes, pourtant aigries par leur condition, ont un regard tendre et soucieux vers leur compagnon.
Les romans d’Alessandro Baricco sont de petits bijoux mais l’écrin que leur offrent ici Aude Samama et Denis Lapière les subliment.

La délicatesse – Cyril Bonin

img_1578Titre : La délicatesse
D’après le roman de David Foenkinos
Auteur : Cyril Bonin
Éditeur : Futuropolis
Nombre de pages : 96
Date de parution : 4 novembre 2016

 
Nombreux sont ceux qui connaissent l’histoire de Nathalie, cette jeune femme meurtrie par l’accident mortel de son mari François que l’on suit dans son univers professionnel dans une entreprise suédoise, le temps de sa reconstruction. Certains ont lu le roman de David Foenkinos, d’autres ont vu l’adaptation cinématographique avec Audrey Tautou et François Damiens.
Pour suivre une tendance très actuelle, Cyril Bonin propose aujourd’hui son adaptation en bande dessinée. Une adaptation très juste qui se focalise sur les choses simples et délicates de cette histoire. A l’image d’Audrey Tautou, le personnage de Cyril Bonin a cette fragilité, ce regard touchant qui exprime toute son histoire.
 » En se tuant, il avait figé leur amour. Il les avait propulsé dans une éternité fixe. »

img_1585
Les expressions des visages m’ont toutefois semblé assez lisses tout au long des dessins. Je peine à voir le bonheur de Nathalie et François sur les premières pages, le regain de vitalité de Nathalie et le « sourire suédois » de Markus et la complicité de la grand-mère qui m’avait touchée dans le roman.

img_1593

Mais l’essentiel est présent, cette délicatesse qui illumine la rencontre de Nathalie et d’un Markus à l’air dépressif mais doté d’un humour si simple et charmant contre cette goujaterie du patron de Nathalie.

img_1553
Cyril Bonin réalise une bonne adaptation tout en simplicité, gentillesse et humour. Le dessinateur privilégie la douceur avec des teintes pastel, des expressions tendres, des textes simples ce qui correspond parfaitement à la délicatesse de ce roman aux nombreux prix littéraires!

Ceux qui ont aimé le roman auront plaisir à lire cette adaptation fidèle et soignée.