Du nouveau dans ma bibliothèque ( 35/18)

Une semaine comme je les aime avec de la variété et de la qualité, des nouveautés de la semaine  et de cet été.

Tout d’abord, j’ai reçu le roman de Nicolas Mathieu que j’avais choisi chez Moka dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2018 de Rakuten.

Voici les trois livres sortis cette semaine qui rejoignent mes étagères. Je ne peux rater aucun livre de Carole Zalberg et je suis contente de découvrir un nouvel auteur indien, Omprakash Valmiki. Franck Balandier poursuit son hommage à Apollinaire à l’occasion du centenaire de la disparition du poète.

 

Je continue ma découverte de romans graphiques avec celui de Bastien Vivés dont on parle beaucoup et les productions d’auteurs que j’aime suivre quelque soit leur mode d’expression. Je retrouve ici Mathias Enard.

Et enfin le livre de J.M. Coetzee paru cet été qui était dans ma liste de souhaits de lecture.

Bonne semaine et bonnes lectures.

 

Pourquoi Bookwitty?

Depuis quelques jours, vous voyez à la fin de mes chroniques une vignette avec la couverture du livre qui renvoie vers le site marchand Bookwitty.

Beaucoup de blogueurs viennent d’être sollicités par les équipes d’affiliation de ce site et ont ignoré ou refusé. Je les comprend parfaitement. Alors pourquoi ai-je accepté? Beaucoup verront dans cet article un moyen de justification. C’est un peu ça et sûrement pas un article polémique.

J’ai vécu, il y a quelques années, la vie d’expatriés. Ma fille vit aujourd’hui cette expérience en Chine. Nous sommes toutes deux des amoureuses du livre papier. Pas évident d’acheter des livres en français ou même en anglais sur place. Les frais d’envoi des sites français à l’étranger peuvent doubler le coût d’un livre de poche.

Bien sûr, je soutiens les libraires indépendants et je  relaie leurs messages largement sur les réseaux sociaux. J’y achète mes livres autant que faire se peut. Mais l’éloignement géographique, la sédentarité liée à l’âge ou la maladie rendent parfois difficiles les déplacements. Bien sûr il existe leslibraires.fr et je vous le recommande.

Mais le contenu de Bookwitty a fini de me convaincre. Regroupant une communauté de lecteurs, suivi par des auteurs, ce site, multiculturel et multilingue met en avant tous les livres et pas seulement les best-sellers et offre notamment une belle ouverture sur la littérature étrangère et les éditeurs moins médiatisés.

Alors, ne voyez aucune incitation dans ces petites vignettes en fin de chronique mais simplement un service permettant de trouver du contenu et des opportunités de livraison sans frais dans le monde entier. Ce qui peut intéresser les 20% de francophones qui suivent mon blog hors de France. Cela reste une expérience qui peut s’arrêter librement si elle ne vous apporte  aucune valeur ajoutée.

Bilan littéraire 2017

 

Les années se suivent et se ressemblent. Belle coïncidence, j’ai lu exactement le même nombre de livres qu’en 2016, soit 134 livres.

Ma pile à lire est en forte hausse puisque 201 nouveaux livres sont entrés dans ma bibliothèque en 2018. Ma participation au Jury du Grand Prix des Lectrices Elle y contribue un peu.

Mon challenge Objectif PAL est un fiasco avec seulement 13 livres sortis de mes cartons. L’avantage de ce petit nombre est de pouvoir les lister facilement.

                

J’ai déjà évoqué mes coups de coeur parmi les parutions 2017.

Vous trouverez toutes mes lectures classées par appréciation dans les onglets Années (2017, 2016…)

Je prends toujours beaucoup de plaisir à lire et à partager mes impressions sur mon blog et les réseaux sociaux. Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre et je vous en remercie. Sur la route de Jostein a dépassé les 100 000 vues en 2017.

Vous appréciez surtout les articles sur les rentrées littéraires. Les trois chroniques de livres les plus vues en 2017 sont  :

   

Je tiens à remercier les maisons d’édition qui me font confiance depuis de nombreuses années. Beaucoup m’ont aussi accordé leur regard cette année ( Editions de l’Observatoire, L’iconoclaste, Le serpent à plumes, Philippe Picquier, Ateliers Henry Dougier, Le laboratoire existentiel, L’Asiathèque)

J’espère tout simplement que cette belle aventure commencée il y a quelques années se poursuive aussi agréablement en 2018 et que vous aurez toujours plaisir à m’accompagner.

Très bonne fin d’année à tous.