Les orages – Sylvain Prudhomme

Titre : Les orages
Auteur : Sylvain Prudhomme
Editeur : Gallimard / L’arbalète
Nombre de pages : 192
Date de parution : 7 janvier 2021

 

Si comme moi, vous avez été touché par la simplicité de l’intrigue, l’évidence de la narration du dernier roman de Sylvain Prudhomme, Par les routes, vous ne manquerez pas d’apprécier ce recueil de treize nouvelles.

Un recueil qui commence fort avec Souvenir de la lumière, une nouvelle intense, sensible qui rappelle de suite que Sylvain Prudhomme possède une puissance de narration exceptionnelle. Le narrateur se souvient d’une rencontre fugace avec Ehlmann, sept ans plus tôt. L’homme sortait de la plus terrible expérience de sa vie, quelques jours dans une chambre d’hôpital avec son bébé de cinq mois entre la vie et la mort. Le narrateur se rend sur les lieux, dans la chambre 817, rencontre une infirmière qui ne se souvient pas puis, petit à petit revit ces jours de drame et de bonheur. L’ensemble est d’une grande précision et d’une incroyable intensité.

Chaque nouvelle relate des moments de vacillement dans la vie de personnages. C’est un grand-père qui refuse d’admettre sa déficience mentale et veut prouver à son petit-fils qu’il peut encore réussir ses travaux d’entretien. Ce sont des moments de nostalgie lors d’un déménagement, des réflexions d’avenir suite à un enterrement, des rêves qui s’enfuient face à la réalité de la vie, des instants de résilience, des coïncidences qui  lient à la mémoire d’un être cher.

Une nouvelle se limite au temps d’un bain tandis qu’une autre, Awa beauté prend la mesure d’un contexte géographique et social au Sénégal et déploie une histoire de vie.

Toutes évoquent les épreuves d’une existence. Une vie que l’on vivrait peut-être différemment si l’on connaissait la date de sa mort comme cet homme qui, lors d’une promenade dans un cimetière, croise sa tombe avec ses années de naissance et de mort.

Mais il faudrait être fou pour penser que l’existence ne peut plus nous surprendre!

La force de ses nouvelles se trouve davantage dans le style intense et évocateur de l’auteur que dans l’art de la chute, même si certaines laissent des ouvertures, mise en abime ou coïncidences. Si les personnages sont plus marquants sur les nouvelles plus longues, chaque récit appelle les sens et capte l’émotion. Un recueil qui confirme l’envie de suivre cet auteur de talent.

 

 

8 réflexions sur “Les orages – Sylvain Prudhomme

  1. J’aime beaucoup l’homme (devenu un ami après de nombreuses rencontres et discussions sur ses livres) et l’oeuvre. Son recueil de nouvelles est en trio de tête de ma pal urgente!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.