Le furet égaré – Denis Julin

Titre : Le furet égaré
Auteur : Denis Julin

Éditeur : Pavillon noir
Nombre de pages : 336
Date de parution : 11 juin 2019

Découverte d’un auteur et d’une maison d’édition. Ce qui justifie bien mon incursion dans un genre, qui vous le savez, n’est pas celui que je préfère.

Entre quelques lectures plus denses de la rentrée littéraire, ce roman policier est un moment de détente appréciable, une bonne lecture de vacances. Avec cette seconde enquête du capitaine Romain Brunie, Denis Julin propose une course poursuite entre Paris, Lyon, Limoges et la Savoie qui ne manque pas de rythme.

Une femme est retrouvée morte dans son appartement cossu du XVIe arrondissement de Paris. Son mari, Arnaud Montfort-Louis, en fuite est le principal suspect. Ancien militaire, aujourd’hui travaillant dans l’import-export, Arnaud a trouvé refuge dans le chalet savoyard d’un de ses collègues et amis. Là, on lui tire dessus alors qu’il pêche tranquillement sur le lac. Blessé à la tête, il chavire. Il reprend connaissance quelques heures plus tard, victime d’amnésie. Son seul repère, l’adresse dans sa poche d’un avocat de Limoges. 

Le capitaine Brunie accompagné de son stagiaire Marivaux, brave l’autorité de son chef pour suivre cette enquête jusqu’à Lyon, là où travaillait Arnaud. Sous couverture d’une société d’import-export, Arnaud travaillait pour le gouvernement dans le secteur de l’armement. Avec trois autres chercheurs, ils étaient en passe de mettre au point une arme de poing cognitive qui fonctionne par la pensée. Ce prototype disparaît en même temps qu’Arnaud.

Alors que policiers et gendarmes traquent le fugitif que tout accuse, Arnaud tente de retrouver des bribes de sa mémoire. Accompagné de Stéphanie, une jeune femme qu’il a défendue dans un bar, il tente de rejoindre Limoges. Mais sur son trajet, les morts pleuvent alourdissant de plus en plus sa culpabilité.

Le scénario, toutefois assez classique, tient la route. Le rythme et la bonhommie des personnages de Romain Brunie et d’Arnaud fixent l’intérêt. Même si j’apprécie moyennement l’humour élémentaire, il est typique de ces enquêtes policières qui, généralement séduisent le public. Denis Julin maîtrise les codes du genre pour en faire d’agréables lectures divertissantes.

Une réflexion sur “Le furet égaré – Denis Julin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.