Manifesto – Léonor de Recondo

Titre : Manifesto
Auteur : Léonor de Recondo
Éditeur : Sabine Wespieser
Nombre de pages : 192
Date de parution : janvier 2019

 

En cette nuit du 24 au 25 mars 2015, Léonor et sa mère Cécile sont au chevet de Félix. Le sculpteur, père de Léonor, quatre-vingt ans, agonise en silence.

Si il ne communique pas avec les siens, son esprit revient vers un paysage du Sud, près de l’arbre de Gernika, « l’âme basque » et entretient une ultime conversation avec Ernest Hemingway, Ernesto, qu’il n’a pourtant rencontré qu’en de brèves occasions.

En alternance de cet échange entre deux grands hommes marqués par le fascisme, Léonor convoque les souvenirs de son père. Sa jeunesse en exil dans les Landes puis à Hendaye, dans cette maison avec ses parents et Martha, l’amante d’Ernesto. Je replonge ainsi avec plaisir dans un précédent roman, Rêves oubliés.

Depuis, la mort  poursuit Félix avec la disparition de sa première femme puis de ses trois enfants. Des plaies profondes qu’il ne peut comprendre mais avec lesquelles il doit vivre. Peut-être grâce à Léonor pour laquelle il construit un violon.

Dans ces deux parties, il y a une présence très forte de la nature, de la mort et de la création.

 » La mort dans cette nature si belle. »

C’est aussi ce qui émane du récit de Léonor de  Recondo. malgré la mort imminente du père, il règne un climat de douceur, d’amour, de beauté.
Dans cette famille, la création est importante. Elle reste peut-être le seul territoire auquel l’exilé du fascisme qui ne se sent ni espagnol ni français appartient.
«  L’art se mêle à la nature, à l’amour, à l’enfance, il s’y mêle parfois à s’y méprendre. »

Un récit intime, un hommage au père qui rappelle aussi l’histoire de l’Europe avec la première guerre à laquelle Hemingway a participé en Italie et la guerre d’Espagne. Encore un excellent roman de cette auteure musicienne qui sait chaque fois nous emporter dans son monde artistique.

19 réflexions sur “Manifesto – Léonor de Recondo

  1. Elle vient dans ma librairie jeudi, je vais me hâter de le lire, merci d’en avoir si bien parlé, comme pour Gaëlle Josse je ne manque aucun de ses livres!

  2. Pingback: Manifesto – Ma collection de livres

  3. Pingback: Manifesto (Léonor de Recondo) | Cornelia

Répondre à mimiipinson Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.