Le procès du cochon – Oscar Coop-Phane

Titre : Le procès du cochon
Auteur : Oscar Coop-Phane
Éditeur : Grasset
Nombre de pages : 128
Date de parution : 9 janvier 2019

 

Du XII au XVIIe siècle en Europe, les hommes jugeaient les animaux. En forme de pièce de théâtre ou de texte allégorique, Oscar Coop-Phane mène tambour battant les différentes phases du crime, du procès, de l’enfermement et de l’exécution d’un cochon.

Dès le départ, l’auteur entretient une ambiguïté volontaire sur la nature de l’animal. en le personnifiant ( « son esprit », « on ne lui avait jamais offert de fauteuil« ), le lecteur imagine davantage un rôdeur, un sans-abri plutôt qu’un animal à quatre pattes.

Si le cochon est indéniablement coupable, il a mordu à mort un bébé reposant dans son couffin pendant que la mère vaquait à ses occupations, il inspire la sympathie. Avec « ses crises qui le tétanisent depuis qu’il est né« , son impossibilité de s’exprimer, sa peur, son manque de dignité, le coupable émeut.

 » On ne l’a jamais rendu digne – et maintenant, on l’estime digne d’être jugé! »

Lors de chaque partie, l’auteur prend le temps de détailler chaque personnage, son rôle dans la société et dans cette affaire : la famille, le docteur qui pratique l’autopsie, le commissaire, l’avocat de la défense, le prêtre et le bourreau, « l’homme qui règle les comptes. »
Parfois de manière grandiloquente ou humoristique, les scènes prennent de l’ampleur. Quel plaisir de lecture!

 » Une femme a perdu le fruit de sa chair. Un homme, son héritier. »

Derrière cette fable, j’y vois une satire de notre société qui se défoule sur des boucs émissaires.

 » A tant vider le sang des autres, on se vide du sien. »

Avec ce récit étonnant, Oscar Coop-Phane déploie tout son talent littéraire déjà remarqué dans Mâcher la poussière et livre un texte court qui invite à la réflexion. Un auteur que je continuerai à suivre à chaque parution.

 

11 réflexions sur “Le procès du cochon – Oscar Coop-Phane

  1. J’avais entendu parler de ces procès pour animaux et suis donc super intriguée par l’ouvrage. Comme il est court, j’espère arriver à le caser entre deux lectures urgentes.

  2. Pingback: TAG PKJ : 12 livres à lire en 2019 | Light & Smell

  3. Pingback: Le procès du cochon – Ma collection de livres

Répondre à Ingannmic Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.