Génie la folle – Inès Cagnati

CagnatiTitre : Génie la folle
Auteur : Inès Cagnati
Editeur : Denoël
Nombre de pages : 200
Date de parution : avril 1976, réédition novembre 2016

 » Je voulais toujours lui dire que j’étais là à l’attendre, que j’étais si contente qu’elle soit revenue ce soir encore, que moi je l’aimais. Mais elle avait le visage si plein de silence »
Ces pensées sont celles de Marie, la fille d’Eugénie que tous, dans le village appelle Génie la Folle.
Eugénie, issue d’une des plus belles familles de la région a été bannie par ses parents, sa mère surtout, le jour où elle s’est retrouvée enceinte. Elle vit désormais à proximité dans une maison croulante sous les buissons de saule et travaille de l’aube à la nuit dans les fermes environnantes pour une bouchée de pain.
Marie la suit, court derrière elle, espérant un mot un regard mais elle n’a jamais pour toute réponse que cette phrase  » Ne reste pas dans mes jambes. »
Eugénie n’est pas méchante, elle est fatiguée et cassée par ce malheur qui s’obstine à la frapper.
Chaque moment heureux, comme la présence d’une vachette aveugle durement gagnée ou la rencontre de Pierre qui promet à Marie de l’emmener dans  » les îles parfumées d’ombres bleues et de soleil » n’est que l’éclaircie avant l’orage.
Inès Cagnati excelle à dépeindre les scènes de la campagne comme le jour où on tue le cochon, la naissance délicate des veaux, la façon de tuer les chiots et les chatons dont on ne veut pas, la façon dont les gens s’assoient à califourchon sur les chaises. Elle est rude cette vie, elle sent la mort et la misère. Surtout pour les femmes et les jeunes filles dont on abuse sans le moindre scrupule.
L’auteur utilise sans relâche les mêmes expressions, les mêmes formules. Autant de répétitions qui montrent que cette vie tourne en rond, qu’il ne faut rien en attendre de plus. Ce sont comme des litanies qui enferment encore davantage le récit dans la noirceur.

L’amour inconditionnel de cette petite fille pour sa mère est touchant, l’acharnement du destin contre ces deux femmes est insupportable et l’attitude de la famille maternelle est écoeurante.
Une lecture très sombre dont on sort touché et indigné.

Publicités

2 réflexions sur “Génie la folle – Inès Cagnati

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s