Un travail comme un autre – Virginia Reeves

ReevesTitre : Un travail comme un autre
Auteur : Virginia Reeves
Littérature américaine
Traducteur : Carine Chichereau
  Éditeur: Stock
Nombre de pages : 344
Date de parution: 24 août 2016

Roscoe T. Martin n’est pas un fermier. Son père était contremaître dans une mine. Pour y échapper, il s’est investi dans l’électricité, une passion novatrice qui déterminera son avenir.
 » L’électricité l’affranchissait du destin de son père. »
Pourtant, par amour pour Marie, il s’installe en Alabama dans la ferme que sa femme a hérité de son père, un homme qui a appris la sagesse dans les livres.
 » Une pile de livres, voilà les seules fondations dont un homme a besoin. »
Devant la pénibilité et le peu de rentabilité du travail agricole, Roscoe amène l’électricité jusqu’à la ferme en détournant une ligne électrique de l’Alabama Power. Du beau travail qu’il réalise avec l’aide de Wilson, un ouvrier agricole qui travaillait déjà pour le père de Marie.
Malheureusement, l’installation sauvage de Roscoe cause la mort de George Haskin, un employé de la compagnie d’électricité. Roscoe est incarcéré à la prison de Kilby et Wilson envoyé à la mine.
 » Lorsqu’un homme était jugé coupable en Alabama, en 1922, sa peine dépendait principalement de la couleur de sa peau. Les blancs étaient emprisonnés dans de pénitenciers modernes; les nègres vendus à des compagnies privées. »
En prison, Roscoe subit violence et humiliation. On lui refuse de travailler à l’électrification de la Yellow Mama, la première chaise électrique de l’Alabama mais il travaillera à la ferme, à la bibliothèque et avec Taylor au chenil pour poursuivre les évadés.
«  Cet endroit me grignote morceau par morceau. »
Souvent, il rêve de Marie. Elle reste son seul espoir, celle qui le force à tenir jusqu’à sa libération. Même si elle l’a oublié, si elle préfère sauver Wilson, si leur couple connaissait des difficultés. Même si dans ses rêves, il n’entend que ses reproches.
 » Paie. C’est ta faute. »
Lorsqu’à sa libération, il retrouve sa ferme, son fils, les choses ont bien changé. Comment retrouver sa place? Avec Maggie, la vieille chienne de la prison que lui a offert Taylor à sa libération, Roscoe reprend goût au travail, accueilli par Wilson et sa femme Moa qui sont à la fois méfiants et protecteurs.
Son souhait reste toutefois de revoir Marie.
Avec cette belle histoire bien menée, l’auteur parvient à capter l’intérêt du lecteur jusqu’au dénouement. Malgré quelques rares passages moins bien maîtrisés et une fin qui aurait pu être davantage marquée, c’est un premier roman très prometteur.

mois_ame_ricain

Publicités

6 réflexions sur “Un travail comme un autre – Virginia Reeves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s