Le poids du cœur – Rosa Montero

MonteroTitre :Le poids du coeur
Auteur : Rosa Montero
Littérature espagnole
Traducteur : Myriam Chirousse
Titre original : El peso del corazón
Éditeur : Métailié
Nombre de pages : 368
Date de parution : 14 janvier 2016

Avec Le poids du cœur, nous retrouvons Bruna Husky, la techno-humaine des États Unis de la Terre au début du XXIIe siècle pour une nouvelle enquête qui la mènera de Madrid à Onkalo, site de stockage des déchets nucléaires en Finlande.
Pour ceux qui n’auraient pas lu Des larmes sous la pluie, vous pouvez prendre connaissance du monde imaginé par Rosa Montero en parcourant les annexes en fin de livre. Cette enquête peut se lire séparément même si je conseille la lecture du premier opus pour mieux se familiariser avec Bruna.

Bruna est une androïde, réplicante de combat. Sortie des deux ans de travail obligatoire pour son constructeur, elle est devenue détective privée. Bruna a toutefois une spécificité. Son mémoriste (celui qui installe la mémoire des androïdes), Pablo Nopal a dérogé à la règle en lui inculquant ses propres souvenirs de jeunesse, dont la conscience de la mort par celle de ses parents.

 » -Tu m’as donné la peur de la mort..
Mais c’est le don des artistes. Sans peur, il n’y a pas de création.« 

Et la mort est difficile pour les techno-humains puisqu’elle est programmée au bout de dix ans d’existence par une TTT, tumeur totale techno. Elle se souvient encore de la fin de Merlin, le techno-humain qu’elle a aimé durant deux ans.
Bruna tient en permanence le décompte des jours qui la séparent de la mort.
La détective est ici engagée par une veuve, Rosario Loperena, suite au cambriolage d’un diamant noir fait des cendres de son mari, Alejandro Gand.
Dans cette enquête, en s’aventurant dans la Zone Zéro, Bruna récupère Gabi, une fillette de l’Est quelque peu sauvage. La fillette a été exposée à une zone radioactive alors que l’énergie nucléaire est interdite depuis 2059.
Flanquée d’un tactile ( praticien qui calme par l’application des mains), Daniel Deuil puis d’une réplicante activiste, Bruna se rend sur Labari , une des plate formes artificielles qui gravitent autour de la Terre. La récupération d’une carte cachée dans une reproduction du célèbre dessin, Le cri de Munch ( l’auteur explique d’ailleurs en fin de livre une coïncidence assez étrange) les conduit en Finlande.
Les enquêtes sur Labari où l’on découvre une société hiérarchisée en castes, où les femmes et les esclaves n’ont aucun droit et en Finlande, zone dévastée par la guerre sont bien rythmées et percutantes.

L’auteur continue aussi à construire le personnage de Bruna en mettant en évidence les sentiments humains de la réplicante. Son amitié et son inquiétude pour la jeune Gabi, son attirance pour l’inspecteur Lizard, un humain bourru avec lequel elle a déjà eu une aventure dans Des larmes sous la pluie, son lien avec Yiannis, le vieil archiviste, ses humeurs envers Bartolo, un goulu ( animal de compagnie extra-terrestre) en font une héroïne très attachante.

Avec Des larmes sous la pluie, j’avais été subjuguée par ce monde futuriste créé par Rosa Montero. Ici l’effet de découverte est un peu moindre mais j’apprécie d’y trouver une évolution du personnage qui, je le sens, peut nous emmener beaucoup plus loin.

Challenge-Rentrée-littéraire-janvier-2016-150x134

Publicités

12 réflexions sur “Le poids du cœur – Rosa Montero

  1. Oui voilà, j’ai un peu peur que, sans l’effet de découverte de ce monde futuriste si bien décrit par l’auteur, j’apprécie un peu moins ce roman que Les larmes sous la pluie… Ce dernier a été un tel coup de coeur que je voulais d’abord me tenir éloigné de cette suite. Mais pourtant, après le billet de Keisha et maintenant le tien, je me sens tout de même bien tentée :0) Que faire, tenter et risquer d’être déçu, ou y aller les yeux fermés ?! Choix cornélien ;0)

  2. j’ai découvert cette auteur avec « l’idée ridicule… », je ne savais pas du tout qu’elle avait publié une série de romans futuristes !! du coup, ça m’intrigue beaucoup, mais je commencerai par le 1er tome…merci pour cette découverte!

  3. Tu achèves de me convaincre ! Et je viens de vérifier, Des larmes … est disponible à ma bibliothèque voisine, je vais le chercher tout à l’heure, avant de lire le n°2, même s’il est un peu moins prenant, je serai en plein dans l’ambiance déjà 🙂

  4. Pingback: Vos billets les plus tentateurs du mois de Janvier | L'or rouge

  5. Pingback: Le poids du coeur, de Rosa Montero - Lorhkan et les mauvais genresLorhkan et les mauvais genres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s