Kokoro – Delphine Roux

rouxTitre : Kokoro
Auteur : Delphine Roux
Éditeur : Philippe Picquier
Nombre de pages : 128
Date de parution : août 2015

Auteur :
Delphine Roux est née en 1974 à Amiens. Passionnée de littérature jeunesse et asiatique, elle est formatrice et animatrice d’ateliers d’écriture depuis dix ans dans diverses structures d’enseignement du supérieur. Elle est également lectrice bénévole auprès de jeunes enfants et auteur d’histoires pour la jeunesse.

Présentation de l’éditeur :
Dans ce roman se fait entendre une voix ténue et obstinée, attentive aux mouvements subtils de la nature et des âmes.
Koichi et sa sœur Seki n’avaient que douze et quinze ans lorsque leurs parents ont disparu dans un incendie. Depuis, ils ont le cœur en hiver.
Seki s’est réfugiée dans la maîtrise et la réussite professionnelle. Koichi, lui, s’est absenté du monde, qu’il regarde en proximité.Mais le jour où il apprend que sa sœur va mal, très mal, Koichi se réveille et pose enfin les actes qui permettront à chacun de renouer avec un bonheur enfoui depuis l’enfance.

Mon avis :
Delphine Roux semble bien connaître l’univers littéraire du Japon. Ses personnages sont tout en délicatesse alliant simplicité et profondeur d’âme.
Enchaînant les petits chapitres intitulés par un mot traduit en japonais, l’auteur nous déroule la vie de Koichi et Seki, deux adultes lestés par leur drame d’enfance.
Koichi a la douceur de sa mère.  » Maman était la classique femme japonaise au foyer. Ses rêves d’émancipation, elle les avait bien cachés dans le repli de ses silences et de ces gestes. »
Seki, sa sœur a déserté la terre d’enfance pour vivre dans le luxe. Parfois, elle dirige la vie de son frère puis souvent l’oublie. Mais Koichi comprend, il veille sur leurs souvenirs et lui garde secrètement sa poupée Kokoro. Il veille aussi sur sa grand-mère « aux yeux pailletés de mauve » isolée dans sa maison de retraite.
Attentif et dévoué, il affrontera toutes ses peurs pour redonner à sa sœur et sa grand-mère la douceur familiale.
Koichi aime les kit kat au wasabi, une douceur qui me semble bien correspondre à ce court roman.
A découvrir sans modération.

RL2015 Logo 68 bac2015

Publicités

20 réflexions sur “Kokoro – Delphine Roux

    • Moi aussi. Ce petit roman m’a vaguement rappelé Les pissenlits de Kawabata, notamment le caractère des personnages. C’est pour cela que je m’étonne qu’une auteure française parvienne à aussi bien capter l’âme japonaise.

  1. Pingback: Kokoro, Delphine Roux | L'insatiable

  2. Pingback: Kokoro - Delphine Roux | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s