La variante chilienne – Pierre Raufast

RaufastTitre : La variante chilienne
Auteur : Pierre Raufast
Éditeur : Alma
Nombre de pages : 264
Date de parution : 20 août 2015

Auteur :
Ingénieur et informaticien, Pierre Raufast, 42 ans, vit et travaille à Clermont-Ferrand. Son premier roman, La fractale des raviolis (retenu par Cultura comme « Talent à découvrir » 2014) a remporté un vif succès public. Outre le plaisir jubilatoire qu’il éprouve à inventer des histoires toutes plus incroyables et crédibles les unes que les autres, l’auteur nous offre dans ce second roman une douce réflexion sur le rôle des souvenirs.
Pierre Raufast a eu le prix du premier roman au salon du livre de Villeneuve-sur-Lot, et le prix Jeune Mousquetaire du premier roman (Nogaro, Gers).

Présentation de l’éditeur :
Il était une fois un homme qui rangeait ses souvenirs dans des bocaux.
Chaque caillou qu’il y dépose correspond à un événement de sa vie. Deux vacanciers, réfugiés pour l’été au fond d’une vallée, le rencontrent par hasard. Rapidement des liens d’amitiés se tissent au fur et à mesure que Florin puise ses petits cailloux dans les bocaux. À Margaux, l’adolescente éprise de poésie et à Pascal le professeur revenu de tout, il raconte. L’histoire du village noyé de pluie pendant des années, celle du potier qui voulait retrouver la voix de Clovis dans un vase, celle de la piscine transformée en potager ou encore des pieds nickelés qui se servaient d’un cimetière pour trafiquer.

Mon avis :
Avec La variante chilienne, le lecteur retrouve son âme d’enfance et se laisse dorloter au fil des histoires drôlement racontées par Florin, ce villageois sexagénaire aux yeux vairons  » qui dégageait quelque chose de métallique« .
Suite à un accident d’enfance, Florin a perdu les émotions et donc les souvenirs. C’est en associant un caillou de forme unique qu’il collectionne les souvenirs dans des bocaux par année. Sentir le caillou dans sa main le lance dans le récit d’un souvenir pour notre plus grand plaisir.
 » Florin est extraordinaire. Il a un réel talent pour raconter les histoires. Avec Pascal, nous passons des heures à l’écouter. »
Margaux, dix-sept ans, ne peut pas jeter un souvenir comme on jette un caillou. Et malgré son jeune âge,  » elle traîne quelques boulets« . C’est avec son professeur, Pascal qu’elle s’isole dans le village de Saint-Just-sur-Harmac pour oublier ou se faire oublier. Là, ils rencontrent Florin, ce personnage fascinant.
Pascal, un peu enfermé dans son monde littéraire, a en commun avec Florin l’amour du tabac, du vin et de la littérature. Il s’ouvre enfin lui aussi au fantasque et dérisoire
Et elles sont croustillantes les histoires de Florin. Anecdotes de son enfance, de ses expériences professionnelles, de la vie tout aussi truculente de ses amis de jeux, et même une des raisons pour laquelle J.L. Borges a raté le Prix Nobel.

Avec La variante chilienne, le plaisir n’est peut-être pas dans le but du livre mais bien dans le chemin partagé avec ses personnages. Et si la mémoire est liée aux émotions, je me souviendrais sans aucun doute de Florin et de La variante chilienne.

Les avis de Jérôme, de Miss Léo et de Noukette.

RL2015

Publicités

14 réflexions sur “La variante chilienne – Pierre Raufast

    • Surtout quand la personne sait raconter.
      Il y a quelques années, j’ai eu la chance d’accompagner des enfants pour une sortie d’école. Une conteuse les emmenait en bord de Loire et s’arrêtait pour leur conter des histoires. Habillée tout de noir, elle était impressionnante et captivante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s