Mr Gwyn – Alessandro Baricco

bariccoTitre : Mr Gwyn
Auteur : Alessandro Baricco
Littérature italienne
Traducteur : Lise Caillat
Éditeur: Gallimard
Nombre de pages : 192
Date de parution : mai 2014

Auteur :
Écrivain, musicologue, auteur et interprète de textes pour le théâtre, Alessandro Baricco est né à Turin en 1958. Dès 1995, il a été distingué par le Prix Médicis étranger pour son premier roman, Château de la colère. Avec Soie, il s’est imposé comme l’un des grands écrivains de la nouvelle génération.
Vous trouverez aussi sur ce blog, la chronique de   Soie et  Novecento, pianiste.
Présentation de l’éditeur :
Romancier britannique dans la fleur de l’âge, Jasper Gwyn a à son actif trois romans qui lui ont valu un honnête succès public et critique. Pourtant, il publie dans The Guardian un article dans lequel il dresse la liste des cinquante-deux choses qu’il ne fera plus, la dernière étant : écrire un roman. Son agent, Tom Bruce Shepperd, prend cette déclaration pour une provocation, mais, lorsqu’il appelle l’écrivain, il comprend que ça n’en est pas une : Gwyn est tout à fait déterminé. Simplement, il ne sait pas ce qu’il va faire ensuite. Au terme d’une année sabbatique, il a trouvé : il veut réaliser des portraits, à la façon d’un peintre, mais des portraits écrits qui ne soient pas de banales descriptions. Dans ce but, il cherche un atelier, soigne la lumière, l’ambiance sonore et le décor, puis il se met en quête de modèles. C’est le début d’une expérience hors norme qui mettra l’écrivain repenti à rude épreuve.
Qu’est-ce qu’un artiste? s’interroge Alessandro Baricco, dans ce roman intrigant, brillant et formidablement élégant. Pour répondre à cette question, il nous invite à suivre le parcours de son Mr Gwyn, mi-jeu sophistiqué mi-aventure cocasse. Et, s’il nous livre la clé du mystère Gwyn, l’issue sera naturellement inattendue.
Mon avis :
Baricco, c’est une musique, une lumière, des personnages mis à nu de manière progressive. Et dès les premières phrases, je suis embarquée dans un monde un peu féérique, absurde et je m’attends à une histoire inoubliable à la chute maîtrisée.
Mr Gwyn est bien dans cette veine là.
Jasper Gwyn, écrivain reconnu publie un jour une liste de cinquante deux choses qu’il ne fera plus dont celles d’écrire et de publier des romans. Mais l’écriture est pour lui quelque chose de viscéral. En visitant une galerie d’art, lui vint cette idée géniale d’écrire des portraits, de définir en quelques pages l’histoire d’un sujet mis à nu  » le ramenant ainsi chez lui »
 » Mademoiselle, me laisseriez-vous, en échange de cinq mille livres, vous regarder durant une trentaine de jours, juste le temps de transcrire votre secret? »
Dans un atelier vieillot avec une  » lumière enfantine » spécialement créée par un vieil artisan et un  » fleuve sonore » composé par un musicien, Jasper Gwyn va observer pendant trente jours de seize heures à vingt heures hommes ou femmes sans habits ni activités afin d’écrire leur portrait.
Le livre d’Alessandro Baricco n’est-il pas lui-même un portrait de Mr Gwyn, qui le ramène là chez lui dans son essence d’écrivain, dans cet attachement à certaines personnes comme son ami et agent Tom ou sa stagiaire Rebecca.
 » Rebecca mesura quelle distance on est parfois amené à parcourir, et combien sont mystérieux les chemins de l’expérience qui peuvent un jour vous faire asseoir sur une chaise, nue, et vous soumettre au regard d’un homme qui a trimbalé sa folie pendant de longues années, jusqu’à lui donner sens et en faire un refuge pour lui et pour vous. »
Pour Jasper Gwyn, les histoires sont des portraits et le lecteur les apprécient particulièrement lorsqu’ils s’y reconnaissent.

L’histoire de Mr Gwyn est un bien beau portrait.

Publicités

23 réflexions sur “Mr Gwyn – Alessandro Baricco

  1. Je n’en ai lu que deux (Soie et Novecento) mais à chaque fois l’impression d’avoir été touchée par la foudre (ou la grâce), il se passe toujours une alchimie magique avec Barrico ! Celui-ci est noté, tu penses bien…

    • Certes, l’histoire est originale, un écrivain qui publie une liste de choses qu’il ne veut plus faire dont celles d’écrire et de publier alors que c’est toute sa vie. Il semble un peu farfelu. Mais, effectivement, avec le talent de l’auteur, le personnage devient passionnant. Un beau portrait.

  2. Pingback: Mr Gwyn d’Alessandro Baricco en poche ! | Audouchoc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s