Dans vos librairies, la semaine prochaine (9)

librairie

 

Les débuts de mois sont toujours plus prolifiques…

J’ai déjà réservé en librairie le dernier roman de Milan Kundera, La fête de l’insignifiance qui paraîtra le 3 avril chez Gallimard.

kunderaPrésentation de l’éditeur :
« Jeter une lumière sur les problèmes les plus sérieux et en même temps ne pas prononcer une seule phrase sérieuse, être fasciné par la réalité du monde contemporain et en même temps éviter tout réalisme, voilà La fête de l’insignifiance. Celui qui connaît les livres précédents de Kundera sait que l’envie d’incorporer dans un roman une part de «non-sérieux» n’est nullement inattendue chez lui. Dans L’Immortalité, Goethe et Hemingway se promènent ensemble pendant plusieurs chapitres, bavardent et s’amusent. Et dans La Lenteur, Véra, la femme de l’auteur, dit à son mari : «Tu m’as souvent dit vouloir écrire un jour un roman où aucun mot ne serait sérieux… je te préviens : fais attention : tes ennemis t’attendent.» Or, au lieu de faire attention, Kundera réalise enfin pleinement son vieux rêve esthétique dans ce roman qu’on peut ainsi voir comme un résumé surprenant de toute son œuvre. Drôle de résumé. Drôle d’épilogue. Drôle de rire inspiré par notre époque qui est comique parce qu’elle a perdu tout sens de l’humour. Que peut-on encore dire? Rien. Lisez!   »

 

Je ne peux pas rater non plus le nouveau roman d’Audur Ava Olafsdottir, L’exception . Il paraît le 3 avril aux Éditions Zulma.

Pour ne pas rester sur un échec de lecture, je lirai Détails d’Opalka, un récit de Claudie Gallay à paraître chez Actes Sud, en librairie le 2 avril

Pour les amoureux de Jane Austen (Orgueils et préjugés), sort le 2 avril aux Éditions Stock, Une saison à Longbourn de Jo Baker. Vous pouvez lire l’avis de Fanny qui l’a lu en version anglaise.

A noter aussi, Caprice de la reine de Jean Echenoz le 3 avril aux Éditions de Minuit.

olafsdottir  gallay  baker echenoz

Publicités

9 réflexions sur “Dans vos librairies, la semaine prochaine (9)

  1. Je crois que pour le Kundera, je me jetterais dessus dès que je pourrai ! En revanche, j’attendrai ton avis sur le Gallay, moi aussi je reste sur un échec 😉 ) … Echenoz, je ne connais pas encore ni le nom à coucher dehors !!! Si, je connais de nom ! 🙂

  2. Je ne savais pas que Kundera publiait un nouveau livre. Merci pour l’info. Je lirai le dernier Olafsdottir, c’est sûr, j’ai tellement aimé Rosa Candida et L’embellie… quant à Une saison à Longbourn, il m’attend…

  3. J’aurais bien craquer pour Echenoz mais je crois avoir lu que ce sont des nouvelles. Une saison à Longbourn fut une bonne surprise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s