La vie en mieux – Anna Gavalda

gavaldaTitre : La vie en mieux
Auteur : Anna Gavalda
Éditeur : Le dilettante
Nombre de pages : 288
Date de parution : 12 mars 2014

 

photo-anna-gavalda-lucky-libre-de-droit-D.RAuteur :
Anna Gavalda. Née en 1970 à Boulogne-Billancourt. Vit et travaille à Paris.
La Vie en mieux est son septième ouvrage  paru aux éditions Le Dilettante. Elle a aussi signé la traduction du roman de John Williams, Stoner.
Photo Anna Gavalda D.R.

Présentation de l’éditeur :
Deux histoires de jeunes gens de notre temps, repus, mais affamés, polis, mais enragés, qui préfèrent encore prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n’en vivre aucune.

Mon avis :

 » Les gens qu’on aime, on ne les rencontre pas, voyons, on les reconnaît. »

Anna Gavalda retrouve son univers et l’art de la nouvelle pour nous émouvoir de l’histoire banale de deux jeunes gens.
A 17 ans, Mathilde se rase la tête et les sourcils. Elle vient de perdre sa mère d’un cancer et d’être déçue par la trahison de son père. Elle profite de toutes les occasions pour malmener son corps et son âme dans des histoires  frivoles et des cuites mémorables. Étudiante en histoire de l’Art, à vingt-quatre ans, elle préfère saisir des commentaires bidons sur Internet pour l’agence de création digitale de son beau-frère. Lorsqu’elle oublie et perd son sac contenant des souvenirs du passé et surtout une grosse enveloppe d’argent que lui avaient confiée ses deux colocataires, elle se retrouve aux  » pays des Emmerdes« . Et pourtant, une bonne âme la contacte rapidement pour lui restituer son bien dans le café où elle l’avait perdu. Mieux qu’un contact Meetic ou Attractive, Mathilde se prépare à rencontrer un homme étrange. Pas vraiment son genre, un peu enrobé, à moitié endormi, elle lui donne pourtant son numéro de téléphone. Jean-Baptiste n’est pas sans nous rappeler le cuisinier d’un précédent roman de l’auteur. Pour Mathilde, cet homme devient étrangement un rêve d’amour invraisemblable, un îlot de « terre ferme » .

Dans la seconde nouvelle, Yann a vingt-six ans. Diplômé d’une école de design, il est démonstrateur de petits robots ménagers et vit avec Mélanie, visiteuse médicale actuellement en séminaire en province. La rencontre qui va changer sa vie est celle de ses voisins. En rentrant du travail, il croise une armoire dans l’escalier et aide Moïse et sa femme Alice à la monter jusqu’à leur appartement. Solitaire et poli, il découvre une famille insolite qui sait mettre du rire et de la tendresse dans toutes les petites choses de la vie. Cette famille vivante et heureuse met en évidence la vie ratée de Yann auprès d’une femme bourgeoise et hautaine. Lui qui a été élevé dans la simplicité et l’altruisme d’une famille bretonne modeste, comment a-t-il pu « rater sa vie par politesse »?
 » Il arrive un moment où il faut provoquer le destin » et savoir écouter la sagesse des bonnes personnes.

Dans un style moderne, Anna Gavalda plante son décor dans une société où les solitudes fleurissent à l’ombre d’une communication virtuelle exacerbée, et nous montre avec beaucoup de simplicité et de tendresse que les relations humaines, les rencontres inattendues peuvent changer une vie si on veut bien prendre la peine et le temps de les écouter.
L’auteur ne peut que vous séduire avec ces deux personnages, qui explosent leurs habits étriqués pour vivre en mieux. Vous aimerez la fantaisie de Mathilde, la pudeur de Jean-Baptiste, l’humour de Moïse et la tendresse de Yann.

melangedesgenres8

Publicités

38 réflexions sur “La vie en mieux – Anna Gavalda

  1. J’ai lu tous ses livres sauf la Consolante qui me reste encore sur ma PAL. Je me laisserais sans doute tenter par celui ci. Je n’aime pas particulièrement les nouvelles mais un livre de 288 pages et seulement 2 nouvelles, on peut presque dire que ce sont des petits romans.

    • Peu de gens aiment les nouvelles mais il ne faut pas s’arrêter à cette appellation car comme tu le soulignes, ici, c’est davantage un roman avec deux grands chapitres sur deux personnages différents.
      Il me semble avoir tout lu sauf Billie.

    • Je reconnais que ce n’est pas d’une grande profondeur mais elle écrit bien de belles histoires qui savent attendrir le coeur, avec toujours un oeil avisé sur la société actuelle.

  2. Oui, je me suis rendu à la bibliothèque et pas de nouveautés en vue, la responsable doit début semaine prochaine faire des achats Encore un peu de patience pour lire les romans 2014

    • Etrange. A part la modernité, je ne lui trouve pas de marque particulière à cette écriture. Il me semble que beaucoup de lecteurs ont été « traumatisés » par Billie. J’ai bien fait de ne pas le lire.

  3. et pourtant, combien j’avais apprécié son recueil de nouvelles « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » ! Mais là, ça ne passe pas…

    • C’est une réaction unanime. Je n’ai pas lu Billie, je ne peux donc pas assurer que celui-ci est mieux.
      Souvent, on reproche aux auteurs de rester coincé dans leur univers mais quand ils en sortent et « se plantent », on leur reproche aussi.
      Je ne sais pas si c’est le cas pour Billie mais je trouve cela dommage pour l’auteur.
      Maintenant, je ne critique pas le fait que l’on n’adhère plus à un auteur. Parce que je le fais aussi pour certains.

    • Il faut le lire. Je regrette que de nombreux lecteurs, déçus par Billie, dénigre désormais cette auteure et ce court roman.
      Bien sûr, beaucoup ont en mémoire ses premiers romans mais ce dernier n’est pas si mal.

  4. Ce matin, j’ai rapporté de la bibliothèque ce roman, ravie de le découvrir.
    J’ai fini de lire « Mer agitée à très agitée » il m’a beaucoup plu.

    • Je n’avais pas trop aimé le précédent roman de Sophie Bassignac mais celui ci a de bons échos. Je retiens pour plus tard. Je dois aller chercher le Lola Lafon la semaine prochaine à la bibliothèque. J’espère que tu aimeras le Gavalda. Bon dimanche sous le soleil

  5. Déception, je n’ai pas aimé, pourtant partante de découvrir son dernier roman.
    Je me suis ennuyée par le 1er récit, je n’ai pas souhaité poursuivre avec le second.
    Je préfère l’auteure dans le style  » Tous ensemble « 

    • Mince! Il n’a pas d’échos retentissants sur les blogs ou dans la presse. Pas facile pour un auteur d’être toujours au top.
      Moi, je les ai trouvé pas mal ces nouvelles même si c’est un peu trop léger. Et je suis d’accord, ce n’est pas le meilleur de Gavalda.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s