La tête de l’emploi – David Foenkinos

foenkinosTitre : La tête de l’emploi
Auteur : David Foenkinos
Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 288
Date de parution : 8 janvier 2014

Présentation de l’éditeur :
A 50 ans, Bernard se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu’à la fin de ses jours. Mais parfois l’existence réserve des surprises… De catastrophe en loi des séries, l’effet domino peut balayer en un clin d’oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l’on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n’était pas armé pour affronter ce qui l’attendait.
Buster Keaton post-moderne, il va devoir traverser ce roman drôle et mélancolique pour tenter de retrouver sa place dans un monde en crise.

Mon avis :

 » Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. »

Et apparemment, quand on s’appelle Bernard, c’est pas gagné.
Car celui de David Foenkinos, la cinquantaine arrivée perd son équilibre en cassant les trois pieds de son triptyque social.
Sa femme, fatiguée de sa routine, préfère prendre du recul. Il faut dire que Bernard a quand même oublié de lui souhaiter son anniversaire.
Le directeur de la banque, crise oblige le renvoie au guichet puis l’accule jusqu’au licenciement.
Ses amis se dérobent devant les problèmes et sa fille est partie à l’étranger.
Se retrouver à cinquante ans chez ses parents, contraint de boire du chocolat chaud, de se laver les dents avant de se coucher et de respecter les horaires inébranlables des repas, il y a de quoi exploser.
Fort de son expérience cinématographique, David Foenkinos écrit ici un scénario de comédie française. L’ensemble est épuré, simple et efficace avec des descriptions qui me permettaient de voir les scènes à l’écran.
 » il y avait un créneau à développer dans le comique dépressif, et désabusé. »
Toutefois, l’humour de l’auteur m’a souvent paru un peu primaire. Faire rire au cinéma ou en littérature est sûrement plus difficile que d’émouvoir.
Avec La tête de l’emploi, j’ai parfois souri, rarement compati, eu l’impression de rester sur un récit inachevé.

Ce roman est agréable à lire, une pause pour le lecteur et l’auteur qui est capable d’être habituellement beaucoup plus subtil et émouvant.

rentrée 14

Publicités

22 réflexions sur “La tête de l’emploi – David Foenkinos

  1. Suis d’accord avec Kimysmile! A la limite, la couverture sobre de son ancien éditeur Gallimard est bien mieux!!! Il est dans ma PAL, les avis sont mitigés… mais j’aime le style Foenkinos donc on verra 😉

    • Buster Keaton à cause du côté burlesque, je ne vois que ça. Oui, je suis généreuse parce que c’est bien écrit, c’est drôle et que de temps en temps, une lecture qui ne prend pas la tête, ça repose.
      Mais ce n’est pas son meilleur livre, loin de là et il me semble que son expérience cinématographique déteint sur son style.

  2. Ce matin, j ai fais un tour à la bibliothèque, où j’ai pu trouvé des nouveautés cela fait plaisir. J’ai emprunté: La tête de l’emploi, Mémé de Philippe Torreton, Le collier rouge et puis un plus ancien Madame George de Noëlle Châtelet. Bon mercredi à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s