J’ai voulu oublier ce jour – Laura Lippman

lippmanTitre : J’ai voulu oublier ce jour
Auteur : Laura Lippman
Littérature américaine
Traducteur : Yoko Lacour
Éditeur : Les Éditions du Toucan
Nombre de pages : 430
Date de parution : novembre 2013

 

Auteur :
Laura Lippman a publié plus de 25 romans, tous situés sur la côte Est des États-Unis où elle vit. « Tes dernières volontés », paru chez Toucan en 2011 a connu un beau succès et « Celle qui devait mourir » vient de paraître en poche chez Points.

Présentation de l’éditeur :
Il y a quelques années, ils formaient une bande d’amis, les meilleurs amis du monde. Mais le temps a passé et ils sont maintenant presque tous mariés, sont pris dans leurs vies de famille et se sont lentement perdus de vue. Jusqu’à oublier même leur terrible mensonge.
Mais quand Gordon, le plus attendrissant de la bande, meurt soudainement, tout s’écroule. Et les soupçons commencent à émerger….

Mon avis :
Je n’avais encore jamais lu de roman de Laura Lippman, écrivaine américaine de romans noirs plusieurs fois récompensée. Je ne lis que peu de romans policiers et de manière assez classique mon niveau d’intérêt est proportionnel au degré d’angoisse, au taux de rebondissement, à la complexité psychologique ou au charisme de l’enquêteur.
Je me demande si l’on peut qualifier le roman de Laura Lippman de roman noir, puisque je n’ai trouvé aucun des quatre éléments précédents.
Certes, l’histoire commence par un accident qui coûte la vie d’un homme, Gordon. Accident ou suicide ? Gwen revenue à Dickeyville pour s’occuper de son vieux père en convalescence, retrouve ses amis d’enfance lors de l’enterrement de Gordon.
Ils étaient cinq amis, les trois fils Halloran ( Sean, Tim et Gordon), Gwen Robison et Mickey et avaient l’habitude de se retrouver à jouer dans les bois, près d’une cabane occupée par Chicken George, un homme de couleur un peu étrange. Leur innocence s’est terminée le jour où le vieil homme est mort bousculé par Mickey. Les pères des enfants, venus sur place à leur demande  n’ont jamais avoué ce qui s’était réellement passé durant cette nuit d’ouragan.
L’auteur va ainsi nous dévoiler les complexités de chaque personnage, des couples des parents puis ceux des enfants devenus grands jusqu’à lever le voile sur cette fameuse journée. Bien sûr ce secret a pesé sur la vie de chacun, parent ou enfant mais je n’ai finalement ressenti que des situations classiques de couple. Des mères instable comme Rita, mariée trop jeune comme Tally ou protectrice comme Doris. Des pères aimants mais absents. Des enfants qui découvrent l’amitié et l’amour avant de s’engager eux aussi dans une vie d’adulte et de couple parfois compliquée.
L’auteur situe habilement son scénario dans une région qu’elle connaît bien, en évoquant en filigrane  quelques évènements américains (affaire Levinsky, ouragan de la Nouvelle Orléans)  et en égrenant des faits de société ( conflit des générations, homosexualité, église et pédophilie).
Mais l’ensemble m’a paru trop lent, répétitif et linéaire. Les évènements et les personnages ne sont pas assez marqués pour créer l’émotion. L’intrigue principale me semble trop maigre pour tenir un lecteur en haleine. J’ai été surprise par quelques expressions, réflexions et fautes, peut-être dues à la traduction.

Cette première lecture de Laura Lippman ne m’a pas convaincue mais je remercie les Éditions du Toucan pour cette découverte.

romancières  polars plume

 

10 réflexions sur “J’ai voulu oublier ce jour – Laura Lippman

  1. Je ne connais pas du tout l’auteure. Il y a tant de livres à lire, d’auteurs à découvrir, que je peux me permettre de faire l’impasse sur celle-ci. C’est aussi à ça que servent les blogs, faire un tri.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.