L’extraordinaire voyage du fakir…- Romain Puértolas

puertolasTitre : L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa
Auteur : Romain Puértolas
Éditeur : Le Dilettante
Nombre de pages : 256
Date de parution : 21 août 2013

Auteur :
Romain Puértolas est né à Montpellier en 1975. L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa est son premier roman.

Présentation de l’éditeur :
Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

Mon avis :
Un titre très long et humoristique,  une couverture très simple mais adaptée, de nombreux avis encourageants sur les blogs m’ont décidée à emprunter ce livre à la bibliothèque. Je ne l’aurais pas acheté mais sa disponibilité m’a donné l’occasion de faire une pause au milieu de lectures plus sérieuses.
Ajatashatru Lavash Padel, fakir indien, fait un saut à Paris uniquement pour acheter un lit à clous chez Ikéa. Ses filouteries l’amèneront à rencontrer l’amour, la colère d’un taxi gitan, l’amitié d’un soudanais clandestin, la gentillesse de Sophie Morceaux et de nombreux pays.
Durant ce périple, ce personnage  » un homme grand, sec, noueux comme un arbre« , un peu naïf va surtout découvrir que l’entraide fait autant de bien à celui qui reçoit qu’à celui qui donne. Notre fakir est  » un personnage exotique, original et sincère« .
L’auteur s’amuse avec les noms des personnages, joue avec le comique de répétition, décrit des scènes burlesques avec un style très imagé. On sourit beaucoup, jusqu’à oublier le côté sérieux et moralisateur du récit sur les problèmes d’immigration.
Qui sont « les vrais aventuriers du XXIe siècle » ? Ces immigrés qui bravent les flots sur de embarcations dangereuses ou les marins perchés sur leurs coûteux bateaux sponsorisés pour un tour du monde en solitaire ?
Alors que notre fakir, devenu écrivain en gribouillant sa chemise, touche des milliers d’euros d’avance sur la simple recommandation de la star Sophie Morceaux, d’autres risquent leur vie, tremblent de peur à chaque arrêt du camion pendant que leur famille compte sur eux au pays.
Heureusement que notre ami se souvient d’où il vient et qu’il est généreux.
Pas facile de faire passer un message aussi sérieux sous le biais de l’humour.

RL2013 premier roman abc

Publicités

21 réflexions sur “L’extraordinaire voyage du fakir…- Romain Puértolas

  1. J’hésitais à le lire car l’édition classée dans les meilleures ventes de la fnac n’a pas de résumé en quatrième de couverture mais au final l’intrigue me tente moyen, j’ai peur de ne pas accrocher.

    • Attention, la présentation de l’éditeur en parlant de Libye post-kadhafiste et de combat des clandestins fait un peu peur. On passe peu de temps en Libye et cette trame est effectivement en fond d’histoire, sûrement très importante mais masquée par la naïveté du fakir. C’est plus drôle que lourd.

  2. bonjour, je viens de m’apercevoir que vous avez posé une question sur la migration vers wordpress, en fait je l’ai faite mais j’ai abandonné l’idée de m’y installer aussi je ne regardais pas les commentaires
    pour migrer toutes mes archives c’est un blogueur qui s’en ai occupé, il a converti tout mon blog en fichier XML après il faut importer ce fichier sur worpress
    bonne journée

  3. Bonjour,

    J’ai beaucoup apprécié lire votre critique de ce roman puisque je travaille dans un CDI et qu’il concoure au prix méditerranée des lycéens. Par contre comme il est sans arrêt en prêt je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire. Justement, j’ai l’occasion d’amener les élèves à la rencontre de R. Pertuolas à la fin du mois. Vous avez peut-être une question sur cette oeuvre ou son auteur ? N’hésitez pas.

    • Les deux choses qui m’ont le plus interpellée sont l’origine d’un tel humour et le risque pris en masquant des sujets sérieux sous tant de plaisanterie.
      Ma première question serait donc, puisque c’est un premier roman, quelles sont les influences de l’auteur? Une visite chez Ikea, un humoriste ou un auteur comme Arto Paasilinna
      Ensuite quels étaient les objectifs de l’auteur ? Faire rire ou sensibiliser le lecteur sur les différences de culture et surtout sur le clivage entre les errants et les « parvenus » comme certains auteurs, acteurs ou marins solitaires sponsorisés.
      Mais avec le recul, je me rends compte qu’il ne me reste qu’un vague souvenir agréable des plaisanteries et que c’est bien le fond sur ce clivage de société qui me reste en mémoire.
      Bonne rencontre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s