La cave à charbon – Ruth Rendell

rendellTitre : La cave à charbon
Auteur : Ruth Rendell
Éditeur : Édition des deux Terres
Littérature anglaise
Traducteur : Isabelle Maillet
Nombre de pages : 320
Date de parution : 2 octobre 2013

Auteur :
Ruth Rendell a reçu de nombreux prix, notamment quatre Golden Dagger de l’Association britannique des auteurs de romans policiers et un Diamond Dagger pour sa contribution exceptionnelle à ce genre littéraire. Elle est reconnue pour sa perception aiguë de la société anglaise contemporaine. En 1996, Ruth Rendell a reçu le titre de commandeur de l’Empire britannique (CBE), et celui de pair à vie en 1997. Elle vit à Londres, où elle consacre ses matinées à l’écriture, et assiste tous les après-midi aux séances de la Chambre des lords. Elle est particulièrement engagée dans la lutte contre l’illettrisme et défend activement les droits des femmes et des enfants.

Présentation de l’éditeur :
Une enquête de l’inspecteur Wexford
L’impossible s’est produit : l’inspecteur Wexford a pris sa retraite ! Or, une rencontre fortuite avec une ancienne connaissance, le commissaire Ede, va bouleverser ses plans. Les corps de deux femmes et d’un homme ont été découverts dans la cave à charbon d’une belle maison de St John’s Wood à Londres. Rien ne permet de les identifier, mais on a trouvé dans la veste de l’homme des bijoux d’une valeur de quarante mille livres. Intrigué, Wexford accepte d’aider le commissaire Ede, tout en menant une enquête parallèle sur le maniaque qui a attaqué sa fille en plein jour. Il est loin de se douter des périls qu’il va affronter une fois la cave à charbon vidée.

Mon avis :
L’inspecteur Wexford est à la retraite. Pour tromper la monotonie de sa vie à Kingsmarkham, il accepte avec sa femme Dora,  la proposition d’un pied à terre à Londres, une maison de cocher dans la résidence de sa fille. A Londres, il aime arpenter les rues, marcher, réfléchir et perdre ainsi son embonpoint. Lors d’une ballade, il rencontre Tom Ede, un de ses anciens collaborateurs devenu commissaire. Celui-ci lui propose de pimenter sa vie de retraité en devenant son conseiller sur une affaire de meurtre.
Quatre corps découverts dans une cave à charbon de Orcadia Cottage, somptueuse maison qui a eu une série de trois propriétaires. Trois corps sont enfouis depuis une douzaine d’années et le quatrième les a rejoint deux ans plu tôt.
Peu d’indices au départ, des corps non identifiés, des bijoux, un mot sibyllin qui nomme Francine et La punaise, une voisine qui se souvient d’une voiture jaune.
Wexford enquête auprès des voisins, des entreprises qui ont visité le cottage pour l’étude d’une extension en sous-sol.
Avec son flegme britannique, Wexford marche, repère, récapitule avec Tom ou discute avec son ancien collègue de Kingsmarkham, Mike Burden. Et c’est en parlant et en marchant que les évidences, les idées surgissent.
Mais Wexford est aussi un père de famille qui, sans vouloir interférer dans la vie privée de ses deux grandes filles, se trouve pourtant confronter à leurs aventures, notamment l’agression de Sylvia par son jeune amant.
 » Un parent devrait toujours exprimer son opinion, quelque soit l’âge de ses enfants. »
J’ai beaucoup apprécié le calme et l’expérience de Wexford, sa perception des gens, sa réserve, sa  » façon de poser des questions sur tout, de s’interroger sur les lieux communs. »
Par contre, la première partie de l’enquête m’a semblé un peu lente, embrouillée par le nombre important de noms cités. Sa résolution est un peu hasardeuse et superficielle. La seconde partie nous emmène sur une affaire de prostitution et d’immigration clandestine beaucoup plus intéressante et fouillée.
Nous sommes vraiment sur un roman d’enquête policière où la personnalité de l’enquêteur est capitale. L’environnement familial, son comportement lors des enquêtes, ses découvertes au fil de ses déambulations dans les rues de Londres agrémentent un scénario un peu fade.
J’ai été ravie de découvrir cette brillante auteure anglaise de romans policiers.

RL2013  polars plume

8 réflexions sur “La cave à charbon – Ruth Rendell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.