La conjuration – Philippe Vasset

vassetTitre : La conjuration
Auteur : Philippe Vasset
Éditeur : Fayard
Nombre de pages : 230
Date de parution : 21 août 2013

Auteur :
Né en 1972, Philippe Vasset est journaliste et écrivain. Dans Un livre blanc (Fayard, 2007), il a exploré les zones laissées en blanc sur la carte de la région parisienne, inventant une nouvelle forme de littérature géographique. Dans Journal intime d’un marchand de canons (Fayard, 2009) et Journal intime d’une prédatrice (Fayard, 2010), il mêle la fiction et l’enquête pour décrire les effloraisons incontrôlées de l’économie mondialisée. La Conjuration est son septième roman.

Présentation de l’éditeur :
J’ai créé une secte. C’était, au départ, une entreprise purement commerciale. Jusqu’à ce que j’y prenne goût: fonder une religion est la dernière œuvre possible.

Mon avis :
Dans ce roman de Philippe Vasset, nous suivons le personnage principal dans les lieux désaffectés de Paris ( Les moulins de Pantin, Les Magasins généraux, les terrains vagues entre plusieurs autoroutes). Ce sont des lieux de prédilection pour les différentes confessions religieuses et il y rencontre André qui ambitionne de créer une bonne affaire en développant une secte. André embauche donc le narrateur comme consultant.
Ce qui nous vaut donc un exposé sur les lieux parisiens propices, le marché sectaire, les différents coachs possibles et les drogues et dérives sexuelles exploitables.
Ayant découvert une immense salle perdue au cœur de la Défense, notre homme suit une formation pour connaître tous les moyens frauduleux d’ouvrir des portes inaccessibles.
Trop enclin à défendre les sectes, il va toutefois faire capoter le projet en le  défendant avec André auprès de l’organisme public de lutte anti-sectes, Miviludes.
La seconde partie du roman décrit alors La conjuration, un groupement de paumés errant dans les bâtiments de La Défense, observant les autres et dont l’objectif est de devenir invisible, de se dissoudre dans la ville.
Je me doutais en lisant la quatrième de couverture que le sujet serait assez difficile pour moi mais j’espérais tout de même y trouver un intérêt.
Toutefois, les spécialistes de Paris pourront apprécier la description de certains lieux. Sans y avoir appris de nouvelles informations, l’objectif des sectes est parfaitement exposé comme une entreprise commerciale. Par contre, je n’ai pas vraiment senti si cet exposé était une satire ou une défense des sectes car si les points délictueux sont mis en évidence, l’auteur se demande si la manipulation mentale n’est pas au cœur de nos sociétés (parents/enfants, patron/employés).
«  Loin de l’image des charlatans exaltés que véhiculent nombre de leaders religieux, les coachs bénéficient au contraire d’une réputation de sérieux et de professionnalisme : on loue leur neutralité et l’économie de leurs moyens. »

J’ai lu ce livre en tant que lecteur VIP d’Entrée Livre dans le cadre de l’opération Coup de cœur des Lecteurs.

RL2013 Challengedelete

8 réflexions sur “La conjuration – Philippe Vasset

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.