Riviera – Mathilde Janin

rivieraTitre : Riviera
Auteur : Mathilde Janin
Editeur : Actes Sud
Nombre de pages : 224
Date de parution : août 2013

Auteur :
Mathilde Janin a grandi à Lyon, où elle est née en 1983, et vit désormais à Montreuil. Journaliste, elle a été responsable éditoriale du magazine Modzik avant de devenir chroniqueuse littéraire pour la radio. Riviera est son premier roman.

Présentation de l’éditeur :
La musique les a réunis : Philippe, artiste majeur de la scène indépendante, et Nadia, vénéneuse émigrée à la tête d’un label. New York, fin des années 1980, ils écument les clubs, éclaboussant les noctambules de leur ostensible passion, et s’abandonnent à de violentes étreintes dont ils sortent victorieux ou humiliés. Ils sont jeunes et préfèrent la fièvre de l’instant à une vie sans ardeur.
L’exil les a soudés : Nadia, Philippe et sa sœur Frédérique s’envolent en 1990 pour Paris, fuyant le virus de souche Ebola qui ravage le continent américain. Le mur de Berlin est tombé et Nadia va pouvoir retourner sur l’île de son enfance, au milieu de la mer Noire, qui contient les souvenirs heureux et les scènes inavouables.
La mort les rassemble : le corps de Philippe est retrouvé à Berlin un jour de l’été 1992. La sœur et la veuve vont écrire ensemble la fin de l’histoire, ou en réinventer les prémices.
Riviera est un fascinant puzzle, un assemblage de vérités relatives, d’époques qui n’existent pas, de faux semblants et de lucides fulgurances qui confinent à la folie. Composé comme un album rock avec des thèmes, des changements de voix, des ruptures de rythme et des plages de silence, ce roman à l’écriture habitée érige le mystère érotique et l’énigme artistique comme remparts dérisoires contre la brutalité du réel.

Mon avis :
« Je ne peux être à la fois ce qui te blesse et ce qui te console. » Voici la phrase qui illustre peut-être au mieux cette relation chaotique de Nadia Batashvili et de Philippe Arnaud.
Elle vient d’une île du bloc de l’est. Sa famille, ses parents et son oncle ont émigré vers les Etats-Unis en 1975. L’auteur laisse planer le mystère sur cette île qui laisse simplement une sensation étrange d’attachement et de perdition.
Aux Etats-Unis, Nadia s’occupe d’un bar de son oncle Pavel où elle produit des groupes de musiciens. C’est là qu’elle rencontre Frédérique qu’elle produira sous le nom de Gloria Hole et son frère, Philippe qui deviendra son mari.
Pavel, l’oncle sauveur et trouble, enverra Nadia en France avec Philippe pour échapper à l’épidémie du virus Ebola en 1990.
La violence de Philippe, le passé de Nadia, le milieu de l’alcool et la drogue détériorent les relations du couple.
Le livre commence sur l’annonce de la mort de Philippe et déroule ensuite le passé expliquant les raisons de ce gâchis puis l’avenir de Nadia et Frédérique.
La construction qui alterne des chapitres à la troisième (parfois première) et deuxième personne est assez complexe. L’auteur utilise l’analepse (retour en arrière) qu’elle dit sonore pour coller à l’univers musical ce qui permet de garder du mystère mais complique le récit. Il me semble que l’épisode sur l’épidémie du virus Ebola n’est pas complètement intégré. Il accentue le côté vénéneux de Nadia mais perturbe ma compréhension du récit.
Les passés de Nadia et de Philippe suffisaient à justifier les errances des deux personnages. J’aurais aimé d’ailleurs en savoir davantage sur le passé de Philippe marqué par la guerre d’Algérie.
 » Derrière les secrets, on se cache autant qu’on se démontre. »

Mathilde Janin a su me séduire par la complexité de ses personnages et l’environnement mystérieux de son récit. Il me semble que ce premier roman souffre un peu d’un manque de maîtrise dans la construction mais il reste prometteur.
Je remercie l’auteur et les Éditions Actes Sud pour la découverte de ce roman.

RL2013  Challengedelete  plume premier roman

12 réflexions sur “Riviera – Mathilde Janin

  1. Pingback: Défi Premier Roman 2013 : le billet récapitulatif |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.