Le roman du mariage – Jeffrey Eugenides

eugenidesTitre : Le roman du mariage
Auteur : Jeffrey Eugenides
Littérature américaine
Traducteur : Olivier Deparis
Éditeur : Éditions de l’Olivier
Nombre de pages : 560
Date de parution : janvier 2013

Auteur :
Jeffrey Eugenides est né à Detroit en 1960. Son premier roman, Virgin Suicides, a connu un succès international avant d’être adapté au cinéma par Sofia Coppola.
Middlesex (Éditions de l’Olivier, 2003) a été traduit dans une trentaine de pays et a obtenu le prix Pulitzer.

Présentation de l’éditeur :
Le Roman du mariage est l’histoire de trois étudiants américains, une fille et deux garçons, qui se rencontrent à l’université de Brown, au début des années 80. Ensemble, ils découvrent avec exaltation la littérature, le sexe, Roland Barthes et les Talking Heads. Madeleine tombe sous le charme de Leonard, Mitchell tombe sous le charme de Madeleine.
Tel un personnage de Jane Austen, la jeune femme se retrouve au cœur d’un dilemme, entre l’amant maniaco-dépressif et le gendre idéal attiré par la spiritualité.
Mais l’Amérique de Reagan n’est pas l’Angleterre victorienne, et l’amour n’a plus le même sens.
Le vrai sujet de ce livre est peut-être celui du passage à l’âge adulte. Madeleine, Leonard et Mitchell sont les héros d’une nation d’adolescents hypersexués et idéalistes.
Comme les soeurs Lisbon de Virgin Suicides ou l’hermaphrodite de Middlesex, Madeleine fait l’apprentissage de la féminité en perdant son innocence, sans renoncer pour autant à toutes ses illusions.
Acclamé dans le monde entier, ce nouveau livre de Jeffrey Eugenides, dix ans après Middlesex, réinvente l’idée même d’intrigue conjugale. D’un classique triangle amoureux, Eugenides tire un roman magistral, une comédie dramatique étincelante qui est aussi le portrait d’une génération.

Mon avis :
Il est des histoires dans lesquelles je tombe sous le charme, que ce soit un film ou un roman. Parce que je me sens complètement immergée dans le récit, la vie des personnages. Est-ce le souvenir des villes de l’Inde que j’ai pu traverser, la proximité craintive du monde des maniaco-dépressifs ou cet environnement si riche et plaisant des universités américaines? Mais, pendant ma lecture, j’étais au coeur de ce triangle amoureux constitué par Madeleine, Léonard et Mitchell.
La première partie dévoile les personnages, ces jeunes garçons et filles de l’université de Brown : découverte de l’amour, références littéraires, insouciance de la jeunesse, discussions animées notamment sur le discours amoureux et les religions.
Puis chaque partie détaille un peu plus la vie de chacun à l’issue de la remise de diplômes : voyage en Europe et en Inde pour Mitchell, enfer de la dépression pour Léonard et choix amoureux de Madeleine.
Chaque récit est une histoire en elle-même, bien sentie, analysée avec les impressions et espoirs de chacun. Ce sont des mondes que l’on découvre et des personnages que l’on apprend à connaître et à apprécier au sein de leur famille et de leur environnement.
Madeleine est une jeune fille stable issue d’une famille bourgeoise tandis que Léonard est fortement déstabilisé par des parents divorcés et alcooliques. Léonard est un garçon intelligent, plutôt scientifique tandis que Mitchell est un spécialiste en théologie à la recherche d’un idéal spirituel. Madeleine, elle, se spécialise sur les auteurs victoriens.
Des mondes différents qui pourtant vont se rejoindre sur une même trajectoire et vont vivre difficilement cette difficile transition de l’adolescence à l’âge adulte.
Si vous cherchez une lecture passionnante, attachante, ce roman psychologique comblera  votre été.
Et si vous aimez, je vous conseille sur le même thème le premier roman d’Hilel Halkin, Mélisande! Que sont les rêves (autre triangle amoureux) ou le très bon roman de Tom Wolfe, Moi, Charlotte Simmons ( ambiance  « plus chaude » des universités américaines).

Ce roman a obtenu le Prix Fitzgerald 2013, Le grand Prix de l’héroïne Madame Figaro et  le Prix Rive Gauche en juin dernier.

Challengedelete challenge-marry-me a-tous-prix

 

17 réflexions sur “Le roman du mariage – Jeffrey Eugenides

  1. Pingback: Challenge "Marry me" by George |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.