La tête à Toto – Sandra Kollender

kollenderTitre : La tête à Toto
Auteur : Sandra Kollender
Editeur : Steinkis
Nombre de pages : 155
Date de parution : février 2012

Auteur :
Conceptrice-rédactrice puis comédienne, Sandra Kollender met sa carrière entre parenthèses en 2003 pour s’occuper de son fils, alors atteint du Syndrome de West. Elle partage actuellement son temps entre les nombreuses rééducations et la scène. La Tête à Toto est son premier roman.

Présentation de l’éditeur :
« Neurologique.

Le mot est lâché et le sol commence à se fissurer. Je reprends peu à peu mes esprits, et je remets tant bien que mal mon fils, évidemment endormi, dans sa combinaison pilote. Pilote de quoi ? Il n’attrape même pas mon doigt. Il y a des fermetures Éclair partout et je suis aussi calme qu’un vendeur de Red Bull. »

Mon avis:
A la lecture de ce court récit, je ne peux qu’admirer le courage de cette femme qui est capable de garder humour et amour après autant d’épreuves personnelles. Sa vie d’adulte démarre effectivement sur une mauvaise voie avec la mort soudaine de son premier amour. Lorsqu’elle retrouve un équilibre dans un couple et qu’elle met au monde Noé, son bonheur est de courte durée puisque l’enfant est bien trop sage. Les premières consultations révèlent un problème neurologique.
Bien sûr, Anne laisse éclater sa colère. Sa peine la foudroie mais jamais, l’auteur ne tombe dans le patho.
Anne va se battre pour que son fils ait les meilleures méthodes de soins, pour qu’il puisse être scolarisé. Et, c’est un vrai parcours du combattant car la France est très en retard sur toutes ces questions.

 » La France du handicap est comme ça. Méfiante, conservatrice, vieillissante. Attentiste. »

Ce récit est une très belle leçon de courage et une bouffée d’optimisme pour les parents qui font face à de telles difficultés.
Noé a eu la chance d’avoir une mère combative, équilibrée et sûrement fortifiée par tant d’épreuves. Mais Anne reconnaît la chance d’avoir cet enfant différent mais si attachant.

Le récit est très équilibré avec de la peine certes mais aussi de l’humour, de l’auto dérision, de la colère et de
l’amour.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s