La convergence des alizés – Sébastien Lapaque

lapaqueTitre : La convergence des alizés
Auteur : Sébastien Lapaque
Editeur : Actes Sud
Nombre de pages : 337
Date de parution : août 2012

Présentation de l’éditeur :
A l’équateur, où se rencontrent les vents des deux hémisphères, la convergence des alizés provoque des turbulences atmosphériques variées en poussant l’air à s’élever. Etudiante en géographie à l’université de Belém, Helena Bohlmann est fascinée par ce phénomène auquel elle a consacré des pages et des pages.
Mais c’est par quelques mots seulement, je t’aime, je t’aime, je t’aime, qu’elle a signé sa disparition soudaine, laissant Zé, son amant, dans l’attente, l’anxiété, puis l’impérieux besoin de la revoir. Forçant son naturel mélancolique, Zé quitte alors l’Amazonie pour Rio de Janeiro, l’ancienne capitale brésilienne, qu’il ne connaît pas. Guidé par son intuition et par des signes mystérieux, il est persuadé de retrouver Helena. La convergence des alizés est un jeu de pistes trompeur dans lequel une quarantaine de personnages incarnent tous les visages du Brésil sur un enivrant manège romanesque. Histoire, musique, politique, football, paysages : le pays entier se livre au lecteur comme un nouvel amour. Et la jeunesse du Sud prend le pouvoir pour désigner les possibles de notre temps. Les surprises de l’amour, les bonheurs de l’amitié, l’érudition et la fougue animent l’écriture de Sébastien Lapaque, illuminant cette fusion ardente du romanesque et de
la subversion.

Mon avis :
Le personnage principal de ce roman est le Brésil que l’auteur nous décrit dans sa vie au quotidien, sa géographie et son histoire. J’ai même pensé que l’histoire des personnages n’était qu’un prétexte à mettre en lumière ce pays.
Le début du récit présente les très nombreux personnages qui sont initialement sans points communs. On y trouve les deux frères Cardero qui tentent de faire fortune dans de sombres combines de trafic de drogue, Gabriela qui se mêle au milieu pour se payer une autre vie, Zelda qui brouille son identité, Ricardo un
animateur vedette de TV Mundo qui rêve de faire un film sur l’histoire du pays et Zé qui débarque au Brésil pour retrouver Helena, la femme qu’il aime et qui a disparu soudainement.
Helena travaillait pour une association, Apocalypse Agora centrée sur les problèmes d’environnement. Pourquoi a-t-elle disparu subitement?
Par contre, les histoires qui auraient pu être passionnantes (recherche d’une jeune femme disparue et trafic de drogue) s’effilochent au fil des pages, se noient dans la vie brésilienne. Zé paraît parfois plus intéressé par ses recherches sur Borgès que sur Helena.
Il faut reconnaître que l’auteur connaît bien le pays avec toutes ses passions que sont le football, la musique (Chico Buarque), la littérature (Borges), la cuisine ( le feijoada carioca). Il évoque rapidement les favélas avec la drogue et la prostitution enfantine et la politique de Lula.
Pour les amateurs de l’Amérique du Sud, ce roman est une mine d’information mais il est dommage que l’auteur n’ait pas su y inscrire  l’histoire de ses personnages avec davantage de rythme.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s