Le sermon sur la chute de Rome – Jérôme Ferrari

ferrariTitre : Le sermon sur la chute de Rome
Auteur : Jérôme Ferrari
Éditeur : Actes Sud
Nombre de pages : 208
Date de parution : août 2012

Présentation de l’éditeur :
Empire dérisoire que se sont constitué ceux qui l’ont toujours habité comme ceux qui sont revenus y vivre, un petit village corse se voit ébranlé par les prémices de sa chute à travers quelques personnages qui, au prix de l’aveuglement ou de la corruption de leur âme, ont, dans l’oubli de leur finitude, tout sacrifié à la tyrannique tentation du réel sous toutes ses formes, et qui, assujettis aux appétits de leur corps ou à leurs rêves indigents de bonheur ou d’héroïsme, souffrent, ou meurent, de vouloir croire qu’il n’est qu’un seul monde possible

Mon avis :
Je suis assez perplexe après la lecture de ce roman. Nul doute que l’auteur a un grand talent d’écrivain, même si je n’apprécie pas forcément les phrases très longues qui appesantissent le style. Toutefois, je n’ai pas vraiment compris l’objectif du livre.
L’auteur semble vouloir montrer que le monde est mauvais et que nos deux personnages, Libero et Matthieu ont eu tort d’abandonner des études de philosophie pour renouer avec leur village. Matthieu prépare  une thèse sur Leibniz et Libero sur Saint  Augsutin, quand ils abandonnent Paris et le monde intellectuel pour tenir un bar en déshérence dans leur Corse natale. Ici, les hommes sont beaucoup plus « terre à terre » et il faut se méfier de tout.
Libero semble vouloir montrer que lui, enfant de paysan sarde peut être une personne respectée en Corse et Matthieu ne parvient pas à s’affirmer, tout comme son grand-père, Marcel qui fut sans cesse tenu à l’écart des grands évènements (famille, réformé pour les guerres, administrateur de seconde zone en Afrique).
L’auteur alterne des paragraphes sur la vie du bar, celle de Marcel et des épisodes sur la vie d’Aurélie, la sœur de Matthieu.
J’ai parfaitement perçu un malaise chez les personnages. Ils sont tous un peu désenchantés, ils bâtissent leur avenir sur de bonnes intentions mais la construction est chancelante. Pourtant, je n’ai pas réussi à cerner les origines de leur malaise.
Il me manque une réelle compréhension des personnages et un lien entre les différents personnages pour donner une cohésion à cette histoire intéressante de survie d’un petit bar de village.

J’ai lu ce livre en tant que Lecteur VIP

 

3 réflexions sur “Le sermon sur la chute de Rome – Jérôme Ferrari

    • Le site Entrée Livre, au début de son fonctionnement a sélectionné un certain nombre de lecteurs fréquentant et alimentant souvent le site pour lire en partenariat avec eux. Nous sommes restés les lecteurs VIP, un peu comme les lecteurs officiels chez MyBoox ou le club des mordus chez Libfly. Aujourd’hui, « en vitesse de croisière », ils ouvrent les partenariats à tous les membres (jeudis critiques). Lors de la rentrée littéraire, ils lancent un appel aux membres pour découvrir la rentrée littéraire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.