La dernière séance – Larry McMurtry

McMurtryTitre : La dernière séance
Auteur : Larry McMurtry
Éditeur : Gallmeister
Nombre de pages : 322
Date de parution : 6 octobre 2011
Première publication en 1972

Résumé :
En 1951, la petite ville texane de Thalia, aux confins du désert, hésite entre un puritanisme de bon ton et la quête de plaisirs
encore tabous Livrés à eux-mêmes, Duane et Sonny gagnent après le lycée de quoi animer leurs samedis soir grâce à de petits jobs sur la plateforme pétrolière. Du cinéma à la salle de billard, ils
s’ennuient sec et attendent l’aventure en rêvant de filles belles comme le jour. Ils découvriront peu à peu que la vie n’a finalement rien d’un scénario hollywoodien. La dernière séance trace
avec humour et tendresse le portrait universel d’une jeunesse qui se heurte pour la première fois à la vie. Ce classique de l’Ouest américain a été porté à l’écran par Peter Bogdanovich.

Mon avis :
Nous sommes en 1951 dans une petite ville du Texas, Thalia, pour suivre le désœuvrement de la jeunesse et des adultes de ce
coin perdu d’Amérique. A part la salle de billard, le cinéma et le café, il y a peu de distractions.
Duane et Sonny finissent le lycée et font des petits boulots comme livreur ou sur les plate formes pétrolières. A part le sport,
leur principale distraction est de » sortir les filles ».
 » Aux jeunes, on en disait le moins possible sur le sexe, et ils passaient tout leur temps à essayer d’en découvrir
davantage.
 »
Et ils nous en font découvrir, un peu trop à mon goût, puisqu’on va jusqu’à la zoophilie. Mais j’ai réussi à passer ce cap pour
trouver des personnages exceptionnels, de événements touchants.
Il y a d’un côté, les jeunes, leurs amours, leurs coups de tête, leurs amitiés et puis, les adultes qui affrontent difficilement
la fuite de l’amour, la vieillesse et le constat d’une vie ratée.
L’auteur évoque la jeunesse des lycéens, leurs découvertes et en écho, la jeunesse perdue des mères de quarante ans ou de Sam le
Lion. Les histoires d’amitié entre Duane et Sonny ou entre Sonny et ce jeune demeuré Billy sont très touchantes.
Et puis, il y a tous les petits événements d’un village texan: la dénonciation d’un professeur supposé homosexuel, le clivage
riche et pauvre, les difficultés d’accéder aux soins, l’importance de l’équipe de sport de la ville, les tribulations du pasteur et de son fils, l’approche de la guerre de Corée, les mariages à
la sauvette, les escapades au Mexique.
C’est un roman foisonnant d’actions et de rencontres humaines.
Tous les personnages sont magnifiques, à la fois agaçants et touchants. Même Jacy, cette jeune fille bourgeoise qui ne sait que
jouer avec les autres pour attirer le regard sur elle, nous fait craquer quand elle comprend qu’elle ne sera jamais aussi adulée que sa mère. Et puis, il y a Ruth, cette quadragénaire qui veut
vivre une dernière romance.
Si vous arrivez à faire fi des scènes scabreuses, vous aurez la chance de découvrir des personnages , des amitiés, des amours
remarquables.

Publicités

4 réflexions sur “La dernière séance – Larry McMurtry

  1. Idée: et si vous donniez le titre d’origine pour les livres étrangers ?
    Ce serait fort utile pour ceux qui, comme moi, lisent « dans le texte » et fuient les traductions…
    Merci en tout cas de parler de McMurtry dont j’ai lu avec une passion tournant à l’addiction toute la saga «Lonesome dove».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s