Retour à Killybegs – Sorj Chalandon

chalandon2Titre : Retour à Killybegs
Auteur : Sorj Chalandon
Editeur : Grasset
Nombre de pages : 336
Date de parution : 17 août 2011

Résumé :
Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L’IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n’ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j’en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j’enrage. N’écoutez rien de ce qu’ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m’avoir connu. Personne n’a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd’hui, c’est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu’après moi, j’espère le silence.
Killybegs, le 24 décembre 2006

Tyrone Meehan

Mon avis :
Sorj Chalandon avait déjà évoqué la vie de son ami, Denis Donaldson dans Mon traître publié en 2008. Ici, l’auteur nous livre une fiction biographique de Tyrone Meehan, membre de l’IRA qui en viendra à trahir en collaborant avec le MI5 et le Special Branch, ce qui évoque bien entendu le destin de Donaldson.
Ce récit alterne la voix de Tyrone à ses derniers jours, reclus en la maison de son père à Killybegs et celle du jeune Tyrone qui s’engage auprès des jeunes républicains comme Tom Williams. Depuis le suicide de son père Pat, homme violent par l’alcoolisme mais engagé, jusqu’à son acte de traîtrise, Tyrone Meehan symbolise les points forts de l’IRA. Les combats entre catholiques et Britanniques, les emprisonnements, la torture, les grèves de la faim pour obtenir le statut de prisonniers politiques, tout traduit l’engagement complet des hommes et des femmes de l’IRA.
Le second volet de ce roman est la réflexion d’un homme obligé de trahir pour garder un secret, pour protéger les siens, pour empêcher la mort des gens qu’il apprécie ou pour éviter des morts violentes suite aux bombes artisanales. Tyrone Meehan semble chercher tous les motifs pour atténuer ou justifier son acte. Cet enchaînement est très bien amené par l’auteur jusqu’au dénouement. J’ai beaucoup apprécié les conversations sur la traîtrise avec le Père Byrne qui compare le rôle de Tyrone à celui de Judas.
 » Comme le Christ avait besoin de l’iscariote, ton pays avait besoin de toi. »
La discussion avec son fils Jack est elle aussi très forte et émouvante.
Comment les membres de la famille engagée de père en fils peuvent-ils comprendre cet acte ? Les amis ont-ils été manipulés par ce traître?
En plus du témoignage historique, ce roman est une fabuleuse histoire d’homme, histoire d’un engagement  qui va jusqu’à l’acceptation de la déchéance humaine.
Ce roman a obtenu le Grand Prix du Roman de l’Académie Française 2011.

 

3 réflexions sur “Retour à Killybegs – Sorj Chalandon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.