Sous le charme de Lilian Dawes – Katherine Mosby

mosby2Titre : Sous le charme de Lillian Dawes
Auteur : Katherine Mosby
Editeur : Quai Voltaire
Nombre de pages :258
Date de parution :février 2009

Auteur:
Katherine Mosby est née  en 1957. Elle est américaine et enseigne à l’université de Columbia. Elle collabore au New Yorker et à Vogue. Poète, elle est l’auteur de quatre romans. Sous le charme de Lillian Dawes a figuré dans la sélection pour le National Book Award et pour le prix Pulitzer.

Résumé :
Il y a presque toujours dans la vie un moment clé, un point divisant le temps entre un avant et un après, un accident ou une histoire d’amour, un voyage ou peut-être un décès « . Ainsi commence le récit que fait Gabriel, dix-sept ans, de l’été qui changea le cours de sa vie. Renvoyé du pensionnat, il s’installe à
Manhattan chez son frère spencer, qui a renoncé à la carrière diplomatique pour la bohème littéraire. Enivré par sa liberté toute neuve, Gabriel goûte aux plaisirs de la ville et croise le chemin de Lillian Dawes. Artiste ? Aventurière ? Espionne ? Cette jeune femme, indépendante et mystérieuse, est de celles qui enflamment l’imagination des hommes. Ni Spencer ni Gabriel ne sortent indemnes de cette rencontre. Un très beau roman d’apprentissage dans le New York des années 1950.

Mon avis :
Dans ce roman, ils tombent tous sous le charme de Lillian Dawes. Mais moi, je suis aussi tombée sous le charme de Gabriel, jeune homme de 17 ans, de son frère Spencer et de la cocasse Tante Lavinia.
Gabriel, renvoyé de son lycée, s’installe chez son frère aîné, écrivain. Il découvre ainsi la vie de Manhattan, les week-ends mondains, les dîners d’intellectuels et surtout la passion amoureuse, très pudique pour l’énigmatique et jolie Lillian Dawes.
C’est une peinture de la société américaine des années 50, un peu dans le style Fitzgerald. L’auteur évoque très vaguement l’époque de McCarthy et la politique anti-communiste. C’est dans ce milieu que Gabriel va découvrir la vie adulte et les secrets de son père.
Les relations entre les personnages sont d’une grande pudeur mais je les ai parfaitement ressenties. L’amitié grandissante des deux frères, l’amour pour Lillian, l’honneur, le respect pour Tante Lavina sont exprimés avec beaucoup de délicatesse. L’hommage de Gabriel à sa tante est original et touchant.
J’avais adoré Sanctuaires ardents et Katherine Mosby devient ainsi une auteur que je suivrai particulièrement.

Publicités

2 réflexions sur “Sous le charme de Lilian Dawes – Katherine Mosby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s