Brooklyn – Colm Toibin

toibinTitre : Brooklyn
Auteur : Colm Toibin
Éditeur : Robert Laffont
Nombre de pages : 313
Date de parution : janvier 2011

Résumé :
Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 50. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa soeur Rose obtient pour elle un emploi aux Etats-Unis. En poussant sa jeune soeur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. A Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires. Au début, le mal du pays la submerge, la laissant triste et solitaire. Puis, peu à peu, elle s’attache à la nouveauté de son existence. A son travail de vendeuse dans un grand magasin où les premières clientes noires font une apparition timide qui scandalise les âmes bien-pensantes, sauf Eilis, qui, dans sa petite ville d’origine, n’a jamais connu le racisme. Au bal du vendredi à la paroisse du quartier. Aux cours du soir grâce auxquels elle se perfectionne en comptabilité. Dans ce rythme entre monotonie rassurante et nouveautés excitantes, Eilis trouve une
sorte de liberté assez proche du bonheur. Et quand Tony, un Italien tendre, sérieux et très amoureux, entre dans sa vie, elle est convaincue que son avenir est tout tracé : elle deviendra américaine. Mais un drame familial l’oblige à retraverser l’Atlantique pour un séjour de quelques semaines en Irlande. Au pays, Eilis est devenue une femme à la mode, désirable, parée du charme des exilées. Brooklyn, Tony, la vie américaine se voilent de l’irréalité des rêves. Un nouvel avenir l’attend dans la bourgade de son enfance : un homme prêt à l’épouser, un travail. Deux pays, deux emplois, deux amours. Les possibilités inconciliables déferlent sur Eilis, lui infligeant cette petite mort que suppose l’impératif des choix.

Mon avis :
Brooklyn est un livre touchant, bouleversant. Tout d’abord, parce que j’ai été sous le charme d’Eilis, cette jeune fille sérieuse et serviable qui connaît encore si peu de choses sur la vie et sur ses propres sentiments.
Ensuite, c’est une très belle histoire de famille et une tendre histoire d’amour.
Le contexte est important puisqu’il s’agit des années 50 avec d’un côté le début de l’émancipation des femmes et des problèmes de chômage en Irlande qui favorise l’immigration vers l’Angleterre et les Etats-Unis. Depuis les immigrations massives du XIX e siècle, New-York possède une grande population d’Irlandais. Dans le livre, Brooklyn est  très cosmopolite (irlandais, italiens, communauté juive) et il y a effectivement des structures spécifiques pour les Irlandais (logements, paroisse, bals…)
Mais ce contexte n’est qu’une toile de fond, certes importante pour la densité de l’histoire.
L’essentiel de l’intrigue tourne autour des sentiments d’Eilis. C’est une fille réservée qui déroule plein de scénarios dans sa tête, qui imagine, avant les actes, ce que peuvent penser ses interlocuteurs.
Elle part aux États-Unis, bravement résignée. après la période de mal du pays, elle se sent un peu plus sûre d’elle dans un pays étranger, découvre sa féminité. Quand ce nouvel équilibre est bouleversé et qu’elle retourne en Irlande, elle est tout d’abord perdue, elle ne se sent plus à sa place. Puis les habitudes
reviennent, elle s’est émancipée aux États-Unis et elle réagit différemment. Peut-être se comprend-t-elle enfin? Où est son destin? Où est son devoir?
Certains peuvent reprocher à ce livre de n’être qu’une simple histoire de jeune fille mais le style de l’auteur fonctionne bien.
Sa manière de décortiquer toutes les pensées de l’héroïne et de camper ses personnages fait que j’ai été complètement happée par cette histoire. Difficile d’échapper à son côté sentimental.

Publicités

3 réflexions sur “Brooklyn – Colm Toibin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s