Le goût des pépins de pomme – Katharina Hagena

hagenaTitre : Le goût des pépins de pomme
Auteur : Katharina Hagena
Éditeur: Anne Carrière
Nombre de pages : 268
Date de parution : janvier 2010

Résumé :
À la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu’elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l’entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes.

Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l’oubli.

Mon avis :
Les pommes jouent ici, le rôle des madeleines de Proust, mais le goût des pépins est bien plus amer. Ainsi, le thème principal va être le souvenir et l’oubli, matérialisé par la maladie de Bertha, la grand-mère.
Souvent, lors des enterrements, la famille revient sur le territoire de son enfance, on évoque des souvenirs. cela peut aussi être l’occasion de révéler des secrets de famille.
Iris se retrouve l’héritière de la maison de sa grand-mère. Doit-elle accepter ce lourd passé? Tant de drames, d’amours, de déceptions se sont joués ici! Elle profite de quelques jours de congé après l’enterrement pour faire le point.
D’un côté, l’état délabré de la maison et les mauvais souvenirs et de l’autre les belles robes de son enfance, les pommiers et Max, le frère de son ancienne amie d’enfance.
J’ai beaucoup aimé les personnages de ce livre, bien sûr la nostalgie d’Iris mais aussi le destin de Bertha.
Le récit oscille entre plusieurs époques liées aux trois générations de femmes. C’est donc un roman riche, plein de tendresse et de nostalgie. Il est ancré sur la nature avec les pommiers, les groseilles, les fleurs, le lac noir. Il évoque forcément notre histoire, notre jeunesse, notre attachement aux racines familiales.
C’est un très beau roman complet, sensible avec la lenteur nécessaire aux temps de réflexion nécessaires à Iris.

Publicités

2 réflexions sur “Le goût des pépins de pomme – Katharina Hagena

    • Je l’ai lu il y a longtemps. L’auteur en a ècrit un autre depuis, que je n’ai pas eu l’occasion de lire mais qui a eu de bons échos, L’envol du héron. Peut-être l’ont-ils aussi à la bibliothèque. Bonne semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s