La vie est brève et le désir sans fin – Patrick Lapeyre

lapeyreTitre : la vie est brève et le désir sans fin
Auteur : Patrick Lapeyre
Editeur: P.O.L.
Nombre de pages: 348
PRIX FEMINA 2010

 

Résumé (Le mot de l’Editeur):
La vie est brève et le désir sans fin est un livre sur les affres de l’amour, vues du point de vue masculin. Il met en scène deux hommes, l’un marié, à Paris, l’autre pas, à Londres, tous les deux amoureux de la même femme, assez énigmatique, et qui va de l’un à l’autre. Il y a celui qui hésite, et celui qui attend,
tous les deux souffrent. Comment choisir ? Qui choisir? Ce roman est l’histoire d’une inépuisable et inéluctable souffrance amoureuse plus forte que tout. Et elle est racontée de l’inimitable manière qu’à Patrick Lapeyre de la vie comme elle ne va pas. Petites touches d’une acuité et d’une intelligence qui laissent confondu. Evénements apparemment anodins qui ne le sont en fait pas du tout. Poétique de la métaphore, métaphores tellement inattendues et qui sont en réalité rien moins, une à une et peu à peu, qu’une pensée du monde. Humour profondément lucide et humain, généreux.
D’où vient, lisant ce livre d’une insondable mélancolie que l’on ne puisse faire autrement que sourire, constamment sourire. Peut-être du bonheur d’avoir été reconnu ?

Mon avis:
Voilà un roman qui se ressent plus qu’il ne se lit, parce que l’auteur fait ressentir la légèreté de Nora et la souffrance des hommes et femmes de sa vie. pendant ma lecture, j’ai pensé à la façon d’une phrase du livre « peut-être qu’il y a trop d’amoureux et pas assez d’amour. »
Nora joue avec les sentiments, Louis Blériot trompe sans arrière-pensée, même Léonard, l’homosexuel, se fait honteusement abandonné. Il n’y a que des passions malheureuses et destructrices. Même les parents de Louis se déchirent et souffrent.
Partout et quelque soit la génération, la mort semble la seule issue. C’est ainsi un livre sombre et poignant, malgré la légèreté des personnages.
Même si je n’adhère pas à ce genre de romance destructrice, de personnages frivoles et manipulateurs, je trouve que ce roman est bien écrit et touchant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s