Démon – Thierry Hesse

hesseTitre : Démon
Auteur : Thierry Hesse
Éditeur : Éditions de l’Olivier
Nombre de pages : 455

Résumé:
Ce soir, en regardant par la fenêtre de ma chambre, j’observe dans la cour de jeunes hommes au buste d’athlète.
Ils ont parfois un bras en moins et ils avancent avec difficulté dans un fauteuil ou à l’aide de prothèses. De mon côté, je suis revenu à la case départ : Paris-Grozny-Paris. Une dizaine de stations de métro me séparent de mon domicile, une petite demi-heure à pied de celui de mon père. Depuis qu’il s’est tué, je n’y suis pas retourné. Lorsque j’en serai capable, que je pousserai la porte de son appartement pour le vider pièce après pièce, sans doute que j’irai mieux. Pour le moment, je vais écrire l’histoire de ma famille. Avant, pendant, après la guerre qui a détruit l’Europe et la moitié du monde il y a environ soixante ans. Cette guerre qui m’a conduit en Tchétchénie afin qu’à présent cette histoire m’appartienne. » Grand reporter tout autant épris
d’histoire et de politique internationale qu’obnubilé par les désastres naturels, Pierre a pour habitude de reconstituer l’histoire des disparus. Désireux de comprendre le destin de ses grands-parents paternels, des Juifs russes assassinés par les nazis, il décide de partir pour Grozny afin d’éprouver « la vie avec la peur […] avec la désolation et la mort ». Ces quelque quatre
cent cinquante pages se dévorent avec passion, tant Thierry Hesse dénonce avec une allégresse cannibale les hypocrisies, les lâchetés face à la violence quotidienne. Poignant de rage, sans que le moindre faux-pas ne vienne en limiter la puissance, ce roman au présent décrypte crûment l’Histoire du XXe siècle.

Mon avis:
« Démon » est un roman très dense qui associe la grande Histoire ( seconde guerre mondiale, régime stalinien, guerres de Tchétchénie, attentas du 11 septembre) à l’histoire personnelle de Pierre Rotko, journaliste spécialisé sur les inondations.
Lorsque Pierre apprend, juste avant de la mort de son père, ses origines juives et le tragique destin de ses grand-parents paternels, il part en Tchétchénie à la recherche de ses racines. Il n’a de cesse de comprendre quel est ce démon qui pousse à faire le mal. Il retrace tant d’horreurs dans le monde, jusqu’à ce procès à Caen pour délit sexuel sur mineur, afin de comprendre comment on peut arriver à tant de souffrances.
L’auteur entrecroise les faits historiques et le récit est quelquefois difficile à suivre car on peut changer d’époque d’un chapitre à l’autre puis revenir encore en arrière.
Les informations sont précises et détaillées et beaucoup de personnes sont citées (voir l’index des noms en fin de roman). La vision historique est très enrichissante, notamment sur l’histoire des Tchétchènes que j’ai beaucoup moins lu par ailleurs.
Bien sûr, il y a une logique dans la quête de l’auteur puisqu’il explique l’analogie entre l’homme juif et le tchétchène qui sont tous deux des hommes abandonnés du monde. Il démontre aussi le lien entre les invasions guerrières et les inondations afin d’expliquer l’orientation de son métier.
Globalement, c’est un livre intéressant mais quelquefois difficile à suivre par sa construction enchevêtrée et l’excès d’informations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s