Le week-end – Bernhard Schlink

schlinkTitre : Le week-end
Auteur : Bernhard Schlink
Éditeur :Gallimard

Résumé :
Après plus de vingt ans passés derrière les barreaux, Jörg est gracié par le président de la République allemande. Pour ses premières heures en liberté, sa soeur Christiane a organisé des retrouvailles avec de vieux amis dans une grande demeure à la campagne, près de Berlin. Mais ce week-end, qu’elle avait souhaité paisible, est difficile à vivre pour tout le monde, tant les questions de responsabilité, de culpabilité et de pardon sont dans toutes les têtes. Car Jörg est un ancien terroriste de la Fraction Armée Rouge.
Pendant trois jours, les coups de théâtre et de bluff des uns et des autres vont se succéder. Chacun cherche sa place, et le choc des biographies, des rêves et parfois des mensonges produit plus de questions que de réponses. L’amitié passe-t-elle avant tout jugement moral ? Le regret et le pardon sont-ils souhaitables, possibles, suffisants ? Le week-end renoue avec la force et la concision du premier grand succès de Bernhard Schlink, Le Liseur, et prolonge avec beaucoup de talent les interrogations qui hantent son œuvre.

Mon avis:
Ce livre est un excellent huis-clos puisqu’ on retrouve pour trois jours dans une vieille maison de campagne les anciens amis et la famille de Jörg. Christiane, sa soeur, vient juste d’aller le chercher à sa sortie de prison. Il vient  d’être gracié par le Président, comme d’autres anciens terroristes de la Fraction Armée Rouge.
Autant dire que les retrouvailles vont être mouvementées. Les anciens amis ont évolué et ne comprennent pas les meurtres qui, pour Jörg ne sont que des dommages collatéraux inhérents à toute lutte révolutionnaire pour un monde meilleur.
Les théories s’affrontent, les comptes se règlent, la curiosité est parfois malsaine mais l’amitié l’emporte malgré tout.
Jörg sera pourtant touché par le jugement de son fils, qui s’est immiscé dans les retrouvailles et accuse son père d’être responsable de la mort de sa mère.
Ce livre nous donne l’occasion de réfléchir sur la culpabilité, la religion, l’amitié, le pardon, la non-réalisation de ses désirs qui pourtant conduit vers un exil où l’on peut être heureux.

Un livre très intéressant et très bien écrit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s