Chez nous – Marylinne Robinson

robinsonTitre : Chez nous
Auteur : Marilynne Robinson
Éditeur : Actes Sud


Résumé :
A trente-huit ans, Glory Boughton est de retour à Gilead, où se meurt son père, le révérend qui a exercé dans cette petite ville de l’Iowa un ministère respecté.
Bientôt son frère, Jack – le fils prodigue de la famille, disparu depuis plus de vingt ans -, réapparaît lui aussi, en quête d’un refuge et dans l’espoir confus de se mettre en règle avec un passé tourmenté et douloureux. Celui qui fut jadis l’enfant insupportable de la vaste fratrie des Boughton est devenu un adulte instable, alcoolique et incapable de se fixer ou de conserver un emploi. Sans cesse en porte-à-faux avec le monde et avec les siens – notamment avec son père, homme de traditions dont il est, contre toute attente,
demeuré le fils préféré -, Jack, désormais détruit après avoir été un jeune homme brillant et séduisant tout autant que volage, va alors nouer avec sa soeur un lien d’une intensité incandescente et partager avec elle, dont la vie est également dans une impasse, le lourd secret de ses échecs.
Bouleversant et rédempteur, ce roman sur la famille, la fuite du temps et la succession des générations s’articule sur la triple question de l’amour, de la mort et de la foi. Peut-être plus accompli encore que Gilead, dont il constitue le prolongement, Chez nous, qui a obtenu le prestigieux UK Orange Prize 2009, est probablement le chef-d’oeuvre de Marilynne Robinson.

Mon avis :
C’est un livre que j’ai beaucoup aimé. Il faut au départ s’habituer au style car l’auteur passe facilement de l’évocation de souvenirs ou de pensées au récit de l’histoire actuelle.
Mais cette difficulté s’estompe facilement et le lecteur se laisse emporter par cette histoire très touchante.
Dans cette famille de presbytériens où règnent la compréhension, l’amour et le pardon, les différents membres de la famille ont du mal à communiquer.
Jack, le fils rebelle, n’a jamais pu s’intégrer dans cette famille. Adolescent, il a enchaîné les bêtises afin d’attirer l’attention sur lui. Après de nombreux méfaits, il a quitté sa famille.
Quand, désespéré, il revient à la maison familiale, il y trouve sa jeune soeur, Glory, qui elle aussi vient de vivre une histoire amoureuse difficile et est revenue vivre auprès de son père souffrant.
Pourtant bien accueilli, il va se heurter au jugement de son père et du voisin, tous deux révérends.
Ces rencontres sont l’occasion de subtiles conversations sur la prédestination, la grâce divine, l’âme, le destin, la souffrance, la rédemption. Le lecteur conçoit alors toute la difficulté de la réinsertion, d’une part à cause du jugement et de la méfiance des autres mais aussi et surtout à cause de la notion de culpabilité de Jack.
Cela donne un magnifique livre sur l’importance de la famille, avec tous ces petits riens qui réunissent (une virée en voiture, un bol de fraises, un bon repas avec une recette ancestrale) mais aussi tout l’amour, la présence et le soutien d’une fratrie. Le lien humain entre Glory et jack est très fort. Glory veut absolument aider ce frère désespéré. Elle ne voit en lui que sa bonne âme. Les dialogues sont difficiles mais on ressent tous les échanges de regard, de sourire, de larmes aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s